Dans l'actualité récente

Lyon : Aulas et l'OL auront leur grand stade !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-17T17:19:00.000Z, mis à jour 2011-05-17T17:26:13.000Z

La ministre des Sports, Chantal Jouanno, aurait donné la déclaration d'intérêt général au projet de grand stade de l'Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas a (enfin) une raison de se réjouir.

Le projet « OL Land » du club rhodanien et son président Jean-Michel Aulas, traîne en longueur depuis de nombreuses années maintenant. Mais le dossier a connu une accélération salvatrice aujourd'hui, selon Le Progrès.



Depuis son arrivée à la présidence du club Lyonnais en 1987, Jean-Michel Aulas n'a de cesse de faire grandir « son » club. Il l'a mené à 7 titres de champion de France (d'affilée) et dans le dernier carré de la Ligue des Champions. Il l'a introduit en Bourse, a développé le merchandising pour créer des sources de revenu annexes. Mais cela ne fait pas un pli pour JMA : l'OL a besoin d'un grand stade pour lui-même devenir grand. Le projet a longtemps stagné, mais semble (enfin) lancé.




OL Land comportera donc un stade flambant neuf de 60 000 places, baptisé en l'honneur de figures historiques de la ville. Le stade accueillera des rencontres de l'Euro 2016, ce qui explique en partie la participation de l'Etat. Gérard Collomb, le maire (PS) de Lyon, est revenu sur le processus : « Le gouvernement a affirmé officiellement son soutien financier au projet en lui réservant 20 millions d'Euros et s'est engagé à le déclarer d'intérêt général dans les prochains jours ».




En plus d'un stade plus grand (Gerland ne peut accueillir que 42 591 spectateurs) et mieux adapté aux exigences des supporters-consommateurs modernes, l'OL bénéficiera autrement de cet investissement immobilier. OL Land accueillera en effet aussi le nouveau centre d'entrainement du club, ainsi qu'un grand centre de loisirs, des hôtels et des immeubles de bureaux. Ces dernières activités permettront à l'entreprise de Jean-Michel Aulas de trouver de nouvelles sources de revenu, qui devraient profiter à la politique sportive.


Le timing de cette annonce est pour le moins heureux pour J-M Aulas. Cette vraie bonne nouvelle lui permettra d'évacuer, pour un moment, la sinistrose qui gagne le club Lyonnais du fait des résultats en Ligue 1...