Lyon n'a plus la main

Voir le site Téléfoot

Lyon n'a plus la main
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-11-26T09:49:04.000Z, mis à jour 2009-11-26T09:49:04.000Z

En s'inclinant 1-0 sur la pelouse de la Fiorentina, Lyon a lâché la première place du groupe E à une journée de la fin de la phase de poule. Dans deux semaines, les Rhodaniens espèrent toutefois récupérer leur fauteuil de leader pour aborder les huitièmes de finale dans les meilleures conditions.

Déjà qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Lyon a perdu son premier match sur la scène européenne de la saison mardi soir à Florence. Ce n'est pas une catastrophe. Ce revers pourrait même être anecdotique sur le fond. Et pourtant, les Rhodaniens pourraient peut-être le regretter dans quelques mois. A Florence (1-0), les Lyonnais ont perdu plus qu'un match puisqu'ils ont laissé la première place du groupe à la Fiorentina. Une bien mauvaise opération.


Bien sûr, terminer en tête de son groupe n'augure pas forcément d'un huitième de finale plus abordable. En Ligue des Champions, tous les adversaires sont de sérieux clients quand sonne l'heure du tableau final. Et certains futurs deuxièmes seront peut-être plus compliqués à jouer que des premiers. Pour autant, la première place permet de recevoir au match retour lors des huitièmes de finale. Un avantage certain. L'OL peut en témoigner. Face à Manchester United en 2008 (1-1, 1-0) et Barcelone, en 2009 (1-1, 5-2), Lyon a pu nourrir des regrets de s'être classé deuxième de sa poule.


"Un sursaut d'orgueil de Liverpool"


Des expériences douloureuses encore présentes dans l'esprit des Lyonnais. Mardi à l'issue de la rencontre, Jean-Michel Aulas tenait d'ailleurs à rappeler l'importance de cette place : "La première place est déterminante notamment à cause du match retour des huitièmes de finale qui se joue à domicile", glisse le président lyonnais sur le site du club. Si les Gones ne maitrisent plus leur destin, tout n'est toutefois pas encore perdu. Pour reprendre leur trône, ils doivent l'emporter contre Debrecen lors de la dernière journée, en espérant que la Fiorentina s'incline à Liverpool. Ou alors, ils devront gagner avec deux buts d'écart en cas de match nul à Anfield pour avoir une meilleure différence de buts générale.


A première vue, ces scénarii ne semblent pas impossibles. Si les Reds sont déjà éliminés et démobilisés, on voit mal les coéquipiers de Steven Gerrard lâcher une rencontre devant leur fidèle public. Les Lyonnais croisent d'ailleurs les doigts et mettent une petite pièce sur la fierté des Anglais : "Le première place est toujours possible, on va jouer chez nous. Liverpool va vouloir bien finir. Il faut faire notre travail à la maison et aller chercher la victoire", confirme Cris. Jean-Alain Boumsong espère de son côté "un sursaut d'orgueil de Liverpool."


S'il compte sur une réaction des Reds, l'Olympique Lyonnais va également devoir se remettre dans le droit chemin. Depuis quelques semaines, les joueurs de Claude Puel n'avancent plus. Ils n'ont remporté que deux de leurs huit derniers matches toutes compétitions confondues. Et ont raté deux fois de suite l'occasion de s'installer en tête de la Ligue 1. Une mauvaise habitude qu'il ne faudrait pas perpétuer lors de la dernière journée de C1 si Liverpool remplit la part de son contrat...