Lyon, la nouvelle donne

Voir le site Téléfoot

Lyon, la nouvelle donne
Par Eurosport.fr|Ecrit pour TF1|2010-03-12T13:45:00.000Z, mis à jour 2010-03-12T13:45:00.000Z

L'exploit de mercredi aura des répercussions énormes pour l'Olympique Lyonnais dans les semaines à venir. Eliminer le Real Madrid en Ligue des Champions est loin d'être anodin. Et cela pourrait changer totalement la fin de saison du club rhodanien. Aussi bien en C1 qu'en Ligue 1.

. UN AUTRE STATUT EN LIGUE 1


Lyon a toujours fait partie des cadors de la Ligue 1 mais ces derniers mois, Bordeaux oblige, les Lyonnais étaient un peu rentrés dans le rang, faisant oublier leur passé et leur statut naturel de candidat pour le titre. Même le début d'année 2010 quasi parfait au niveau comptable (20 points sur 24 possibles) n'avait pas convaincu les plus sceptiques. La qualification obtenue en Ligue des Champions du côté de Santiago-Bernabeu ne peut que faire changer les avis. Ajoutez à cela que les adversaires de l'OL sur les terrains hexagonaux ne vont plus voir le club rhodanien du même œil. Lyon redevient un épouvantail. Tout le monde n'élimine pas le Real Madrid... "Les gens vont regarder l'OL différemment", se réjouit Cris.


. DE LA TRANQUILITE, ENFIN !


Lyon, la nouvelle donne

Malgré les bons résultats de ce début d'année 2010, l'OL restait sous le feu des critiques. Lyon gagne mais Lyon n'impressionne pas, entendait-on. Principale cible des critiques, un certain Claude Puel qui, rappelait-on dès que possible, n'a toujours pas remporté le moindre titre depuis son arrivée au club à l'été 2008. En deux matches face au Real, Puel a pris de l'épaisseur et est redevenu le maitre tacticien qu'il était lorsqu'il dirigeait le Lille Olympique Sporting Club. Sur les deux matches, le Français a dominé de la tête et des épaules Manuel Pellegrini. "Les critiques, je n'y prête pas attention. On avance dans l'épreuve. Disons que ce groupe est en train d'écrire sa propre histoire", a assuré Puel après l'exploit de ses ouailles. "Au-delà de la construction, patiente, tenace, qu'il a fallu effectuer, on a quelquefois été critiqué, Claude en particulier", a rappelé Jean-Michel Aulas, mercredi.


. UNE AMBITION ET UNE CONFIANCE DECUPLEES


Une équipe de football avance avec ses jambes. Et sa tête. Quand le moral est au plus bas, les jambes n'avancent guère. C'est bien connu. Mercredi soir, l'Olympique Lyonnais a fait le plein de confiance et, aujourd'hui, le ciel au-dessus de Tola Vologe est dégagé comme jamais. Et les nuages ne sont pas près de s'amonceler... D'autant que la Ligue des Champions devient naturellement un objectif. Quand on est en quarts, "on prend les matches les uns après les autres" mais on pense très fort à la finale. C’est humain et Lyon ne déroge pas à la règle : "On a en tête des rêves fous et notamment de revenir ici en finale", assurait d’ailleurs le plus sérieusement du monde JMA, mercredi soir. En Ligue 1, et à l'orée du derby face aux Verts, ce triomphe ne peut être que positif. Souvenez-vous comment Lyon avait baissé de pied après la raclée subie à Barcelone (5-2) l’an dernier à la même époque... Cette défaite avait sans doute coûté un huitième titre aux Lyonnais.