Lyon prend date

Voir le site Téléfoot

Olympique Lyonnais
Par Olivier D'ARIES|Ecrit pour TF1|2009-08-26T12:25:00.000Z, mis à jour 2009-08-26T12:25:00.000Z

Lyon s'est qualifié pour la Ligue des Champions, emmené par un grand Lisandro Lopez.


Olympique Lyonnais Après s'être débarrassé d'Anderlecht sans souci, Lyon s'est qualifié pour la Ligue des Champions. Emmenés par un grand Lisandro Lopez, les Lyonnais ont déroulé. Et laissent entrevoir de belles promesses...


Lyon n'a pas failli. Obligé de passer par le barrage de la Ligue des Champions, l'OL a réussi son pari en décrochant son billet face à Anderlecht (5-1, 1-3). "C'est un exploit. Nous sentions que cette qualification était à portée de main mais également très difficile à décrocher car cette équipe d'Anderlecht est assez forte et elle le démontrera en Ligue Europa. Il fallait aussi résister à la pression sur le plan mental. Il fallait ne pas trembler" , savoure Jean-Michel Aulas. Avide de revanche après une saison 2008-2009 loin des espérances, le président lyonnais, qui a été fêté cette qualification sur la pelouse avec ses supporters, est aux anges. Mais si l'OL a rempli une première partie de ses objectifs, cette double confrontation européenne laisse surtout entrevoir de belles promesses.


Contre Anderlecht, Lyon n'a pas seulement gagné le droit de disputer la Ligue des Champions pour la dixième fois de suite. Les Gones ont également annoncé la couleur. Et démontré que leur été s'était peut-être mieux passé que certains le pensaient. Car une équipe prend forme. La formation lyonnaise, si dépendante des performances de Juninho et Benzema par le passé, a démontré depuis deux semaines un potentiel collectif des plus intéressants. Et trois petites semaines après la reprise, tous les voyants semblent déjà au vert.


Une équipe prend forme


Le 4-3-3 mis en place par Claude Puel en Ligue des Champions a fait des ravages face aux Belges, complètement dépassés au milieu de terrain par la maitrise rhodanienne. Avec déjà 14 buts marqués en cinq matches toutes compétitions confondues, l'OL fait aussi l'étalage d'un réalisme à toute épreuve comme à ses plus belles heures. "On conserve bien le ballon, on joue simplement et on va tous dans le même sens", se réjouit Mathieu Bodmer sur le site du club. Mais surtout, le club lyonnais semble ne pas s'être trompé en ce qui concerne le recrutement.


Lyon- Anderlecht
Avec le départ de Juninho et Benzema, les supporters lyonnais avaient de quoi être inquiets. Les performances des recrues lors de leurs premières sorties ont dû les rassurer. Michel Bastos a déjà montré la précision et la puissance de son pied gauche. Aly Cissokho prend de l'assurance match après match. Bafétimis Gomis a dévoilé ce qu'il pouvait apporter en pivot et devant le but. Et bien entendu, Lisandro Lopez a déjà conquis le coeur des Lyonnais.
Omniprésent sur le carré vert, l'Argentin, auteur de son premier triplé depuis son arrivée en Europe mardi soir, s'impose déjà comme le leader de l'attaque lyonnaise. "C'est un renard. Il est intelligent et sait s'adapter à beaucoup de système de jeu grâce à une palette très intéressante. Il fait aussi jouer les autres ", glisse Claude Puel, qui pu lancer ses jeunes.

Après ce barrage passé sans trembler, l'OL a envoyé un message à ses adversaires : Lyon n'est pas mort et il faudra encore compter sur lui cette saison. "Maintenant, j'attends de retrouver cette équipe sur la durée" , annonce Puel. Un entraîneur prudent mais qui hâte de voir la suite. Il n'est pas le seul.