Lyon - PSG : les Parisiens sont sous pression

Voir le site Téléfoot

Thiago Motta Jimmy Briand - OL PSG
Par François TOUMINET|Ecrit pour TF1|2014-04-19T09:04:00.000Z, mis à jour 2014-04-22T08:53:43.000Z

Grand favori de la finale de la Coupe de la Ligue qui l'oppose ce samedi (21h) à l'OL au Stade de France, le PSG se doit de remporter son premier trophée de la saison. Pour les Lyonnais, l'exploit serait de taille mais plus si irréalisable que ça.

Privés de Zlatan Ibrahimovic, les Parisiens doivent l'emporter pour s'éviter une crise. Côté lyonnais, le plein de confiance engrangé ces dernières semaines pourrait s'avérer fort utile.


Paris sous tension

Ca ne devait pas faire un pli. Le PSG, sur la lancée de sept mois de compétition qui a impressionné tout le monde, allait glaner tour à tour la Coupe de la Ligue, le championnat de Ligue 1 et, objectif alors clairement affiché, la plus belle des coupes, celle aux aux grandes oreilles. Mais ça c'était avant. La Ligue des champions, c'est à la télé que les Parisiens en suivront le dénouement et si le championnat est dans la poche - une question de temps - la perspective de voir son adervsaire lyonnais lui dérouler le tapis rouge ce soir sur la pelouse du stade de France en a pris un sacré coup. L'élimination contre Chelsea et le revers concédé à ...Lyon sont passés par là.


Les Lyonnais pour un autre coup ?

Une tout autre histoire donc surtout si l'on prend en compte les progrès du groupe lyonnais ces dernières semaines. Mais l'OL n'en est pas moins dupe : l'affaire sera corsée, même sans Ibrahimovic. Pour Maxime Gonalons, les effets de la victoire de dimanche dernier seront même très limités : "Le Championnat est une compétition qui se déroule sur une saison, assure t-il. Là, il n'y a qu'un seul match. Et il n'y a que la victoire qui compte." Et ça change tout. Exemplaires à Gerland (1-0), les Gones ont conscience qu'ils vont encore devoir "sortir un gros match" pour espérer renverser la montagne parisienne. Un sacré défi. "En face de nous, il y a le futur champion de France. Il faudra être sacrément costauds."


Cavani doit se faire pardonner

A Paris, cette semaine, le temps était à la remobilisation. Pas si facile quand cela ne vous arrive qu'une fois l'an. Laurent Blanc assure que le soleil est déjà de retour. "On sent plus de concentration sur notre objectif. Il a fallu un peu de temps pour digérer la semaine difficile. Au travers des visages que j'ai vus, il semble qu'on a digéré." On en saura par exemple très vite plus sur l'appétit retrouvé ou non d'Edinson Cavani à la pointe de l'attaque parisienne. Une victoire ce soir, et donc un premier titre pour le technicien sous les couleurs du PSG, permettrait également de couper court au malaise entourant sa prolongation de contrat. A écouter Blanc, le message est bien passé auprès de ses joueurs : "Demain les deux équipes voudront s'imposer. Une finale, on la joue pour la gagner."


Pour le PSG et l'OL, l'heure du rendez-vous est fixé à ce soir 21h au Stade de France.