Lyon : " Ce sera difficile jusqu'au bout "

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-05-17T12:36:00.000Z, mis à jour 2011-05-17T12:47:28.000Z

Ces mots de Jérémy Toulalan font suite au match nul concédé à Brest (1-1). Lyon voit revenir le PSG dans la course pour la 3ème place et la Ligue des Champions...

L'Olympique Lyonnais a laissé (de nouveau) échapper 2 points précieux dans la course à la 3ème place, qualificative pour les barrages de la Ligue des Champions. L'heure est grave à Lyon, mais l'heure est à la mobilisation : c'est ce qui ressort des réactions d'après-match.




Claude Puel s'efforce donc de voir du positif, lui qui est pris pour cible par bon nombre d'observateurs. Méthode Coué ou pas, il affirme : « J'ai apprécié ce qu'on a vu même s'il y a encore du déchet ». Le Castrais tente aussi de se dédouaner : « On n'a pas tellement de réussite comme depuis pas mal de temps ». Mais les Lyonnais se battront quand même, même contre la malchance : « On n'a pas dit notre dernier mot ».




Même son de cloche, ou presque, chez le président Rhodanien. Celui-ci a récemment apporté son soutien à son entraineur, et s'efforce donc aussi de voir le bon côté des choses : « On avait fait ce qu'il fallait pour montrer un autre visage qu'à Auxerre ». Aulas cherche à relativiser : « Quand Lyon est 3ème, c'est une catastrophe, car notre objectif était d'être champion. Il faut savoir garder sa rancune et son désespoir quand les résultats ne sont pas à la hauteur ».





Le milieu de terrain Lyonnais, dont la saison a été très perturbée (par Knysna notamment), finit de décliner le discours officiel : « On a tout essayé à Brest, on a eu les occasions et on n'a rien à se reprocher ce soir ». Mais Toulalan évoque aussi le cauchemar de ses dirigeants : « Ce serait difficile de ne pas la (ndlr : la Ligue des Champions) jouer. Forcément, on ressent de la pression mais on est à Lyon et on doit savoir la gérer ».


Aujourd'hui, Olympique Lyonnais est donc suspendu à une contre-performance Parisienne. Mais comme le dit Jean-Michel Aulas : « C'est difficile d'être maître de son destin ». S'il le dit...