Lyon la tient !

Voir le site Téléfoot

Lyon la tient !
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-16T06:51:00.000Z, mis à jour 2010-04-16T06:51:00.000Z

Battus 1-0 à Bordeaux, les Lyonnais ont souffert à Chaban-Delmas mais se sont qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des Champions (aller : 3-1). Après trois tentatives infructueuses, les Rhodaniens ont enfin passé le cap et affronteront le Bayern Munich, tombeur de Manchester United.

BORDEAUX - LYON : 1-0 (aller : 1-3)
But : Chamakh (45e)


La quatrième aura été la bonne pour Lyon. Et, ironie du sort, ce n'est pas du côté de Porto, d'Eindhoven ou de Milan que le club rhodanien aura décroché sa première demi-finale de la Ligue des Champions, mais à Bordeaux, à deux pas de chez lui si l'on peut dire. Cette qualification historique, les Lyonnais sont allés la décrocher au courage, à l'abnégation, lors d'un quart de finale retour qui aurait pu tout aussi bien tourner à l'avantage de Girondins de Bordeaux retrouvés. Comme à l'aller, les Marine et Blanc ont tenu la dragée haute à ces Lyonnais. Mieux, ils les ont battus mercredi soir à Chaban-Delmas. Mais 1-0, ça ne suffit pas quand on a perdu 3-1 à l'aller. Ça, c'est quelque chose que Laurent Blanc et ses joueurs ne contesteront pas.


Lyon la tient !

Le reste, les Girondins l'ont contesté jusqu'au bout. Déjà méritants à l'aller, les champions de France ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour renverser la situation. Propriétaires du ballon la majeure partie du temps, les Bordelais, qui enregistraient les retours de Marc Planus et d'Alou Diarra, ont livré la prestation attendue, manquait peut-être une once de folie, celle qui fait la différence dans ces rencontres à élimination directe. Mais peut-on vraiment leur en vouloir alors que Lyon - qui, soit dit en passant, se serait mieux porté avec Lisandro qu'avec Gomis - a serré les rangs et tenu bon, à l'exemple de Cris qui a fait la police dans ses seize mètres ?


Lloris a tout pour lui


Mis à part l'ouverture du score de Marouane Chamakh, juste avant la pause, sur une déviation aux six mètres (1-0, 45e), les Girondins n'ont cadré qu'une autre de leurs tentatives, un coup de tête puissant de Wendel et sorti spectaculairement par Hugo Lloris (87e). Pour le reste, les Girondins ont tenu le ballon, mis de l'intensité mais jamais réellement mis à mal la défense rhodanienne, sauf sur un autre coup de tête mal ajusté de Gourcuff (18e), sur une poussette de Cris sur Chamakh qui aurait pu coûter cher (73e) ou, surtout, sur cette reprise de volée lointaine d'Alou Diarra qui est allée mourir sur la barre transversale de Lloris (44e). Un Lloris qui, lorsqu'il n'est pas sur le cuir, s'en sort autrement. La réussite. Celle qui sourit des grands gardiens a-t-on coutume de rappeler.


Lyon la tient !

Cette chance, espérons qu'il l'aura encore dans deux semaines du côté de l'Allianz Arena, où l'Olympique Lyonnais défiera le Bayern Munich, un adversaire qu'il connait par coeur pour l'avoir croisé à trois reprises en Ligue des Champions lors de la dernière décennie (2001, 2003 et 2008). Mais à chaque fois en phase de poules. Cette fois, ce sera du sérieux. Très sérieux.


LA DECLA : Hugo Lloris (gardien de Lyon au micro de TF1)


"Déjà on va bien savourer parce que c'est un beau parcours, ça a été difficile. Il faut aussi féliciter les Girondins qui y ont cru jusqu'au bout. Nous, on s'est battu jusqu'à la fin du match même si je pense que les Girondins étaient meilleurs ce soir, mais on a obtenu notre qualification grâce à notre match aller et à ces trois buts. On a le temps de penser aux demi-finales qui s'annoncent aussi dures".