Lyon : Toulalan à Malaga pour gagner la Ligue des Champions

Voir le site Téléfoot

Malaga - Toulalan
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-06-24T09:48:00.000Z, mis à jour 2011-06-24T09:55:59.000Z

Comme Cristiano Ronaldo ou Karim Benzema, Jérémy Toulalan a été officiellement présenté aux supporters de Malaga. Et l'ex Lyonnais est ambitieux : il veut gagner la Ligue des Champions !

Les présentations officielles devant les supporters n'existent pas vraiment en France. Parce que les clubs de Ligue 1 n'attirent pas de stars diront certains... Jérémy Toulalan, fraîchement débarqué de Lyon à Malaga, y a eu droit ! Il a confié ses premières impressionà As.

Toulalan quitte la Ligue 1 avec un bilan honorable : 2 titres de champion, une coupe de France, 36 sélections en équipe de France et un trophée de meilleur espoir (obtenu avec Nantes). A quelques mois de ses 28 ans, il rejoint le nouveau riche Malaga avec appétit : « Si je suis venu ici c'est pour le projet qui s'est presenté (...) Une de mes motivations est d'emmener Malaga en Ligue des Champions et essayer de la gagner. Et puis je viens dans un des meilleurs championnats d'Europe ».


Le « projet » évoqué par le Français est financé par un membre de la famille royale Qatarie, évidemment peu regardant à la dépense. Et le recrutement est à la hauteur : Ruud Van Nistelrooy, Joris Mathijsen, ou Joaquin qui signera dans les prochaines heures. Et un entraineur reconnu sur le banc, Manuel Pellegrini. Que Toulalan apprécie : « C'est une personne qui aime le jeu, l'équipe, ses joueurs, le ballon (...) Ca a été un point important, parce que l'entraineur aussi voulait que je vienne ».


A Malaga, le milieu formé à Nantes compte aussi relancer sa carrière en sélection : «Cette arrivée à Malaga peut m'aider à continuer à progresser pour revenir en équipe de France ». Quitter la France peut aussi lui permettre de mettre le traumatisme de Knysna derrière lui, dans un championnat très différent : « Le Football Espagnol est moins défensif que le football Français, qui est plus tactique. Je vais devoir faire des efforts pour aller plus de l'avant et faire plus de choses sur le terrain ».

Souhaitons donc à Toulalan de se relancer après une saison post-coupe du monde assez terne. Et de progresser en Espagnol, puisque ses premiers mots sont pour le moins... basiques : « Viva Malaga, Estoy muy contento de estar aqui » (Vive Malaga, je suis très content d'être ici ).