Lyon, van Gaal furieux

Voir le site Téléfoot

Van Gaal : 'Je suis jaloux
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-19T09:35:00.000Z, mis à jour 2010-04-19T09:35:00.000Z

Louis van Gaal est furieux après le report du match de L1 entre Lyon et Monaco qui permettra au club français d'avoir six jours pour préparer sa demi-finale retour de Ligue des champions contre le club bavarois. Le Bayern Munich a toutefois décidé de ne pas saisir l'UEFA.

Les reports des matches de Lyon cette saison font décidément des vagues. Jeudi, la LFP a décidé de reporter le match de L1 de la 34 journée entre Lyon et Monaco, qui devait se dérouler le samedi 24 avril, au 12 mai. Histoire de permettre aux Gones d'avoir six jours pour préparer sa demi-finale retour de Ligue des champions contre le Bayern Munich. "Il faut remercier la Ligue et le club de Monaco qui ont accédé à notre demande", s'était réjouit Claude Puel. Une décision qui n'est pas passée inaperçue de l'autre côté du Rhin. L'adversaire des Lyonnais pour une place en finale a ainsi vivement critiqué ce choix.


Un jour après, Louis van Gaal est monté au créneau dans la presse. "Je vais demander à notre directeur sportif, Christian Nerlinger, de saisir l'UEFA afin d'annuler le report de cette rencontre", a déclaré l'entraîneur du Bayern Munich au quotidien tz. "Les instances françaises pensent qu'elles peuvent donner grâce à cette décision une meilleure chance à Lyon d'atteindre la finale et je pense qu'elles ont raison. Mais l'UEFA doit surveiller et réglementer de telles pratiques parce que ce n'est pas fair-play", a-t-il regretté. Le 24 avril, pendant que les Rhodaniens pourront souffler, le Bayern devra en effet se déplacer à Mönchengladbach pour le compte de la 32e journée de la Bundesliga. Le Bayern a toutefois décidé de ne pas saisir l'UEFA comme le voulait son entraîneur: "Il n'y aura aucune procédure officielle, cette décision émane de la Ligue française et elle est souveraine", a déclaré le porte-parole du Bayern.


Lors du quart de finale franco-français de la C1 au tour précédent, Bordeaux était également monté au créneau pour contester le fait que le match Lyon-Grenoble avait été avancé au vendredi. Jean-Louis Triaud, le président du club au scapulaire, avait évoqué l'équité sportive et l'équilibre entre les deux équipes alors que les Girondins étaient contraints de disputer la finale de la Coupe de la Ligue face à Marseille le samedi. Au final, la LFP avait donné gain de cause aux Aquitains. Que décidera l’UEFA cette fois-ci ?