Dans l'actualité récente

Madrid et le syndrome du "pichici"

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo réagit durant un match du Real Madrid
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-03-20T08:31:48.650Z, mis à jour 2016-03-20T09:37:21.967Z

Mieux vaut avoir un meilleur gardien qu'un meilleur buteur même quand celui-ci s'appelle Cristiano Ronaldo. L'histoire récente de la Liga en atteste.

Sauf miracle, le Real Madrid échouera dans sa quête de titre en Liga pour la septième saison consécutive. Selon Marca, la "Casa blanca" doit revoir ses priorités quant à son organisation de jeu. L'omnipotent Cristiano Ronaldo est pointé du doigt.


Un gardien rapporte davantage qu'un buteur

En se penchant sur les onze derniers exercices de la Liga, le quotidien sportif espagnol Marca est parvenu à relever certaines données loin d'être anodines au regard des difficultés du Real Madrid dans sa compétition domestique ces dernières années. L'histoire récente de la Liga montre ainsi que l'on remporte plus souvent la timbale quant on compte dans son rang le meilleur portier du championnat plutôt que le meilleur buteur. Ce fut le cas à 7 reprises sur les 11 dernières saisons.

Ronaldo marque mais ne gagne pas

Le cas le plus significatif de ces données statistiques concernent Cristiano Ronaldo. Le titre de pichichi de la Liga décroché à trois reprises (2011, 2014, 2015) par le Portugais n'a jamais été accompagné d'un sacre de son équipe. Au contraire, la seule fois où le club madrilène a compté dans ses rangs le meilleur gardien du championnat (Casillas en 2008), il fut titré au terme de la saison. La thèse selon laquelle il vaut mieux avoir une équipe équilibrée entre l'attaque et la défense pour exploiter au maximum le potentiel d'une équipe s'en trouve de fait renforcée.

Zidane a du pain sur la planche

La saison en cours du Real en témoigne parfaitement. Seconde attaque du championnat derrière le FC Barcelone pour un but seulement (83 contre 84), les Madrilènes n'en comptent pas moins douze longueurs de retard au classement sur le leader catalan. Plus parlant encore les quatre points qui les séparent de son voisin de l'Atlètico malgré 38 buts inscrits de plus au compteur. Les 16 encaissés en moins font la différence. Plutôt que de concentrer tous ses efforts pour mettre la star de l'équipe, Cristiano Ronaldo, en avant, le collectif merengue gagnerait à un plus large partage des tâches. C'est certainement le nouvel équilibre qu'évoque régulièrement Zinédine Zidane et dont on peine encore à voir les effets.