Et maintenant, le Bayern !

Voir le site Téléfoot

Et maintenant, le Bayern !
Par Eurosport|Ecrit pour TF1|2010-04-19T09:36:00.000Z, mis à jour 2010-04-19T09:36:00.000Z

L'Olympique Lyonnais a enfin atteint le dernier carré de la Ligue des Champions et y affrontera le Bayern Munich. Invité surprise à ce niveau de la compétition, le club allemand reste un morceau de choix. Même si cela semble jouable. En tout cas, à Lyon, tout le monde y croit.

"Maintenant, il nous faut aller jusqu'au bout, en Ligue des Champions et en championnat." Dans l'euphorie d'une qualification historique, obtenue mercredi soir à Bordeaux (1-0), Michel Bastos n'a pas tardé à annoncer la couleur. L'ancien Lillois veut tout. La Ligue des Champions, la Ligue 1 et, cerise sur le gâteau, une place parmi les 23 brésiliens qui disputeront la prochaine Coupe du monde. Pour taper dans l'oeil de Carlos Dunga, Bastos aura encore une belle occasion de se mettre en avant, les 21 et 27 avril prochains face au Bayern Munich.


Et maintenant, le Bayern !

Ce Bayern Munich, géant endormi sur la scène européenne depuis 2001, s'est violemment réveillé et a fait valser Manchester United, lauréat en 2008 et finaliste en 2009. Grâce à Arjen Robben, soliste inspiré, et un mental à toute épreuve, qui lui a permis de renverser une situation compromise (0-3 après 41 minutes de jeu), le club bavarois a signé son retour sur la scène continentale. Mais n'est pas encore vu comme un épouvantail. "Le Bayern est costaud défensivement et a des joueurs comme Robben ou Ribéry qui peuvent la différence à tout moment. Mais Bordeaux a battu le Bayern à l'aller et au retour, on a la possibilité de faire quelque chose", lance Jérémy Toulalan.


Claude Puel, lui, souhaite savourer la qualification des siens avant de tirer des plans sur la comète. L'entraîneur de l'Olympique Lyonnais reconnait cependant que "le Bayern c’est très costaud." Même son de cloche du côté de Jean-Michel Aulas, qui souligne comme beaucoup les ressources mentales du futur adversaire de l'OL. "On a vu qu'ils ont été très forts mentalement. Menés 3-0, ils sont revenus face à Manchester pour finalement passer. Ce serait un exploit de se qualifier face à eux."


Un bilan équilibré


Et maintenant, le Bayern !

Si le président de l'Olympique Lyonnais, ému après le match, préfère parler d'exploit en cas de qualification pour la finale du 22 mai, la plupart des joueurs voient l'affaire autrement. Et avec plus de confiance. Après tout, quand on a sorti le Real Madrid à la régulière, on peut rouler des mécaniques. Non ? Miralem Pjanic pense que Lyon "a toutes (ses) chances". Jean-Alain Boumsong croit que la qualification a changé quelque chose. Et soulagé les joueurs : "Contre le Bayern ca va être dur, mais on va jouer libérés en espérant aller en finale."


Ce Bayern Munich, l'Olympique Lyonnais le connait par coeur. Lors de la dernière décennie, les deux clubs se sont croisés à trois reprises en phase de poules (première ou seconde) de la Ligue des Champions. Personne n'a oublié le festival Govou de 2001 (3-0) ou la victoire des Gones au Stade Olympique en 2004 (1-2). Pour le reste, l'OL a concédé deux nuls et perdu deux matches face aux Allemands. Le bilan est parfaitement équilibré. A Lyon de faire pencher la balance en sa faveur.