Dans l'actualité récente

Et maintenant, Hatem Ben Arfa attaque le PSG !

Voir le site Téléfoot

RTX2POPW
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2018-04-19T10:26:13.043Z, mis à jour 2018-04-20T06:30:58.658Z

D'après une information du quotidien Le Parisien et de France Football, Hatem Ben Arfa a saisi la commission juridique de la LFP pour contester une amende de plus de 100 000 euros. Un énième épisode houleux dans la fin de l'histoire entre le club et le joueur.

Cela ne devrait pas perturber le PSG dans sa quête du quadruplé Trophée des champions/Coupe de la Ligue/Championnat/Coupe de France (Les Herbiers attendent les Parisiens en finale de cette dernière compétition encore à jouer). Mais cela fait une ligne controversée supplémentaire dans l'histoire qui aura été celle d'Hatem Ben Arfa au sein du club de la capitale. Les journaux Le Parisien et France Football annoncent que l'attaquant a saisi la commission juridique de la Ligue de football professionnel (LFP) pour régler un litige avec son employeur.

Une double peine à plus de 100 000 euros

Me Jean-Jacques Bertrand, l'avocat de l'ex-Niçois, a sollicité la commission de la LFP à cause d'un conflit qui remonte à fin 2017. Le 21 et 22 décembre, Hatem Ben Arfa, écarté des matches du PSG depuis le 5 avril 2017, n'a pas participé au mini-stage qui s'est déroulé à Doha, au Qatar. La raison : il souffrait d'une gastro-entérite. D'après l'avocat, "HBA" a présenté un certificat médical. Mais du côté du club, on attendait un arrêt de travail.

Du coup, l'international français de 31 ans a été sanctionné d'une retenue de salaire de deux jours. En outre, il a aussi vu sa prime d'éthique du mois de décembre lui être retirée. "Le PSG a cumulé deux sanctions pour des faits dont nous avons apporté les justifications. Le club estime qu’elles ne sont pas suffisantes mais elles ne peuvent pas entraîner deux sanctions. Il ne peut pas y avoir de double peine. C’est un principe de droit", affirme Me Jean-Jacques Bertrand.

On imagine mal Emery lui offrir le titre de champion de France...

Le joueur et l'avocat ont donc saisi la commission juridique de la LFP pour contester ce qu'ils considèrent comme une amende déguisée, une sanction interdite dans la charte du football français, comme le rappelle Le Parisien. En fin de contrat en juin, Hatem Ben Arfa ne laissera donc pas beaucoup de bons souvenirs aux dirigeants du PSG. Auteur d'une saison 2015-2016 tonitruante avec l'OGC Nice, l'attaquant était arrivé gratuit durant l'été 2016 avec de grandes ambitions. Mais la greffe n'a pas pris et un malaise a fini par s'installer avec l'équipe dirigeante et le staff, à commencer par Unai Emery.

Ces derniers jours, beaucoup d'observateurs s'interrogeaient : est-ce que l'entraîneur parisien accordera au banni au moins une minute de jeu, afin qu'il soit lui aussi officiellement considéré comme champion de France 2018 ? Mercredi, en conférence de presse, Emery a vite douché cet espoir. L'attaque de Ben Arfa auprès de la LFP enterre un peu plus cette éventualité.