Malaga : Les Andalous privés d'Europe

Voir le site Téléfoot

error
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-11T16:33:00.000Z, mis à jour 2013-06-11T16:49:00.000Z

L'appel de Malaga n'aura servi à rien. Le tribunal arbitral du sport a confirmé mardi la décision de l'UEFA. Le club andalou ne disputera donc pas la Ligue Europa.

La décision finale du tribunal arbitral du sport (TAS) était attendue avec impatience par le club de Malaga. Ce mardi, le TAS a rendu son verdict et a confirmé la peine initiale infligée par l'UEFA. Le club andalou, sixième du championnat espagnol, ne pourra donc pas participer à la Ligue Europa la saison prochaine. Une décision qui aura très certainement des conséquences sur le recrutement de Malaga.

Décision confirmée en appel
« Le Tribunal Arbitral du Sport a rejeté l'appel déposé par Malaga Club Futbol SAD contre la décision de la Chambre de jugement de l'instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA datée du 21 décembre 2012. Par conséquent, le club espagnol est exclu de l'UEFA Europa League 2013/14 et devra s'acquitter d'une amende de 300 000 euros », a déclaré le TAS ce mardi.

Pas d'augmentation de peine
Le 21 décembre dernier, l'UEFA avait exclu Malaga pour cause de défaut de paiement envers d'autres clubs et les autorités fiscales espagnoles. La sanction infligée en première instance prévoyait que le club andalou soit suspendu une année supplémentaire s'il ne régularisait pas ses dettes envers les autres formations avant le 31 mars dernier. C'est chose faite, on pourrait donc revoir Malaga en Europe dans un an. Encore faut-il réaliser un mercato réussi.

Des départs à prévoir
Depuis un an déjà, Malaga peine à retenir ses meilleurs éléments à l'image de Santi Cazorla et Nacho Monreal, transférés à Arsenal. La non-participation à la Ligue Europa devrait aggraver la situation et fortement influer sur le recrutement de la formation andalouse. Jérémy Toulalan est annoncé partant, tout comme la perle de l'équipe, Isco. L'entraîneur, Manuel Pellegrini, n'a pas attendu cette décision pour s'envoler direction Manchester City.

Le fair-play financier a fait une première victime. Une décision qui devrait forcer de nombreux clubs à régulariser leur situation financière.