Dans l'actualité récente

Malaga : Toulalan veut signer à l'Atlético Madrid

Voir le site Téléfoot

Jérémy Toulalan à la lutte avec Diego Costa - Match opposant l'Atlético Madrid à Malaga
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-06-06T13:28:00.000Z, mis à jour 2013-06-06T14:29:00.000Z

Infatigable milieu de terrain, Jérémy Toulalan n'a pas le profil type du joueur de Liga. Il s'occupe des sales besognes et c'est ça qui plait. L'Atlético Madrid le veut, il devrait l'avoir.

La France l'a presque oublié, le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, ne semble pas compter sur lui. Pourtant Jérémy Toulalan n'a rien perdu de son talent et de son envie. Fidèle à sa réputation de combattant, il a réussi à se construire une solide réputation en Espagne depuis son arrivée à Malaga en 2011. Privé de la Ligue des Champions l'année prochaine, le club andalou aura du mal à le retenir. L'Atlético le sait bien et compte passer à l'offensive.

Pilier de Malaga
Le club andalou a alterné le bon et le moins bon cette saison en Liga. Preuve de cette inconstance, la sixième place, seulement, décrochée par Malaga. En revanche, les Boquerones ont réalisé une très belle campagne en Ligue des Champions, sortis en quarts de finale par le finaliste, Dortmund. Dans cette compétition, l'impact de Toulalan a été très important puisqu'il a participé à neuf des dix matches disputés par son équipe.

Place à l'Atlético
Des performances qui ont forcément attiré l'œil des autres clubs. Parmi eux, l'Atlético Madrid, troisième de la dernière Liga. Selon Marca, le joueur de 29 ans a déjà trouvé un accord avec l'équipe madrilène concernant un contrat de trois ans, avec une année optionnelle. Il faut maintenant que les deux formations trouvent un terrain d'entente. Le média ibère indique qu'une rencontre est prévue aujourd'hui au Stade Vicente Calderon. Le transfert devrait avoisiner les 5 millions d'euros.

La tête encore aux Bleus
En signant chez les Colchoneros, Toulalan pourrait jouir d'une visibilité médiatique importante. Une condition essentielle pour espérer revenir en sélection. Car le Français n'a pas fait une croix sur les Bleus. « Je comprends que la page soit tournée, que le sélectionneur fasse appel à d'autres joueurs. Mais bien sûr, je serais fier et heureux de revenir, même pour un match, juste pour dépanner en cas d'hécatombe », avouait-il dans les colonnes de L'Equipe en avril dernier.

Comme toujours, Toulalan respecte les choix de son coach. Sa carrière pourrait se résumer ainsi : ne pas faire de vagues et assurer sur le terrain.