La malédiction des meilleurs buteurs européens

Voir le site Téléfoot

Avant PSG-Barça, Cavani explique pourquoi il a refusé de signer à l'Atlético de Madrid l'été dernier
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-05-29T10:28:14.457Z, mis à jour 2017-05-29T10:30:22.746Z

Pour la fin de saison en Europe une statistique étonnant est ressortie. Il apparaît que ce n’était pas une bonne idée de finir meilleur buteur dans l’un des grands championnats du Vieux Continent.

Quels sont les points communs entre Messi, Cavani, Aubameyang, Dzeko et Kane ? Ces cinq grands attaquants ont été les meilleurs réalisateurs de leurs championnats respectifs. En temps normal c’est un avantage pour le titre de champion mais cette année, être pichichi, capocannoniere ou autre n’a pas aidé, bien au contraire !


Aucun des meilleurs buteurs n’a fini champion !

Le second point commun entre ces 5 attaquants a été qu’aucun d’entre eux n’a été sacré champion. Cette récompense individuelle n’a en effet pas été suivie d’un titre collectif. En Espagne, Messi avec ses 37 buts n’a pu empêcher le sacre du rival madrilène, et notons aussi qu’il est suivi par son partenaire Luis Suarez au classement des buteurs. 

Même destin en Angleterre, où Harry Kane meilleur finisseur de Premier League n’a pu faire mieux que deuxième avec Tottenham derrière Chelsea. La place de vice-champion a aussi été pour Dzeko et la Roma en Italie tout comme pour le PSG en France où Cavani a terminé meilleur buteur. La seule exception concerne l’Allemagne, où Pierre-Emerick Aubameyang est le meilleur réalisateur de Bundesliga, mais son club a fini à la troisième place du classement, devancé par le Bayern et Leipzig.



La place au collectif ?

Faut-il en déduire que la force du collectif était essentielle pour s’imposer en championnat ? En Allemagne Robert Lewandowski talonne Aubameyang au classement des buteurs, et le Polonais n’est devancé que pour un but par le Gabonais. En France, le meilleur buteur de l’AS Monaco est Falcao et il n’est que sur la 3ème marche du podium, et pourtant le club du Rocher est la meilleure attaque de Ligue 1. 

Même constat en Allemagne, alors qu’en Espagne et en Angleterre le Barça et les Spurs ont été les meilleures attaques de leurs championnats. La Juventus, championne d’Italie est elle la troisième attaque du Calcio. En conclusion, une fois n’est pas coutume, marquer plus n’était peut-être pas la clé pour être champion. En tout cas, posséder le meilleur buteur n’était définitivement pas la solution pour terminer à la première place du classement cette saison.