Malouda, le retour gagnant

Voir le site Téléfoot

Malouda, le retour gagnant
Par AFP|Ecrit pour TF1|2009-08-10T15:48:05.000Z, mis à jour 2009-08-10T15:48:05.000Z

Titulaire face à la Turquie (1-0), vendredi, Florent Malouda a fêté son retour sous le maillot bleu après sept mois d'absence. La pelouse de Gerland a d'ailleurs sourit aux actuels ou anciens Lyonnais, six au coup d'envoi, puisque Karim Benzema ou Jérémy Toulalan ont eux aussi brillé.

HUGO LLORIS : Titularisé en lieu et place de Steve Mandanda, le Lyonnais a passé une soirée plus que tranquille sur sa pelouse de Gerland. Mis à part quelques sorties aériennes bien négociées, le portier de l'OL a juste eu un arrêt digne de ce nom à réaliser, sur une reprise bien involontaire de Philippe Mexès (75e).


BAKARY SAGNA : Sur le banc des remplaçants mardi, l'ancien Auxerrois était titulaire face aux Turcs. Sa soirée sur le plan défensif a été relativement tranquille, il a donc pu donner quelques coups de main en attaque. A retenir, un centre sur lequel Ribéry a bien failli doubler la mise (75e) et une frappe bien détournée par Volkan (85e).


PHILIPPE MEXES : Habitué aux soirées difficiles en équipe de France, Philippe Mexès n'a cette fois pas eu à se plaindre. Certes, il a bien failli tromper Hugo Lloris sur une déviation malencontreuse (75e) mais pour le reste le défenseur central de la Roma s'est montré solide et propre. On regrettera juste une ou deux relances hasardeuses.


JEAN-ALAIN BOUMSONG : Discret mais présent, Jean-Alain Boumsong a fait le travail, vendredi soir. Les Turcs, vite réduits à dix n'ont pas été très dangereux, mais le défenseur de l'Olympique Lyonnais a été sérieux jusqu'au bout. Il aurait même pu marquer son deuxième but en bleu. Mais sa tête (91e) a été repoussée sur la ligne par un défenseur turc.


ERIC ABIDAL : En l'absence de Patrick Vieira et de Thierry Henry, Eric Abidal avait hérité du brassard de capitaine. Un bonheur n'arrivant jamais seul, le latéral gauche retrouvait son ancien partenaire Florent Malouda. On a retrouvé par moment le duo qui faisait le bonheur de l'OL. Pour le reste, le Barcelonais a réalisé un match sérieux. Il a juste été pris à défaut sur la meilleure occasion des Turcs (75e).


JEREMY TOULALAN : Effacé au côté de Patrick Vieira face au Nigeria, le Lyonnais s'est admirablement repris dans son jardin. Ratisseur de ballons infatigable, Toulalan s'est ainsi illustré en tant que chef d'orchestre du jeu tricolore. Sa vision du jeu et ses longues transversales en font désormais un joueur inamovible du système de Domenech. S'il fallait vraiment en apporter une nouvelle preuve.


LASSANA DIARRA : Titularisé au poste de milieu défensif, dévolu à Patrick Vieira et Alou Diarra face au Nigeria, il a constamment cherché à jouer vers l'avant. Il a notamment adressé une bonne passe à Malouda qui aurait pu se transformer en but sans une position de hors-jeu. Son tandem avec Jérémy Toulalan semble destiné à assurer la relève du duo Makelele-Vieira.


YOANN GOURCUFF : Peut-être fatigué par une saison éprouvante, le Bordelais a été plutôt discret. Placé plus en retrait qu'à l'accoutumée, Gourcuff n'est pas parti dans ses chevauchées habituelles mais a su parfaitement jouer son rôle de plaque-tournante de l'attaque tricolore grâce à ses passes millimétrées dans la course de ses partenaires.


FLORENT MALOUDA : Absent depuis octobre 2008, il était attendu pour son retour sous le maillot bleu. Et il a tout de suite démontré son envie. Un raid dans la surface suivi d'un tir non-cadré (2e), une passe qui aurait pu être décisive pour Benzema (12e) puis pour Anelka (58e)... le Blues a confirmé son renouveau et renforce la concurrence à gauche de l'attaque. Après une poignée de mains avec Domenech, il a cédé sa place à FRANCK RIBERY (59e) qui a apporté beaucoup de percussion et aurait pu alourdir le score sans un grand Volkan (62e, 75e, 90e).


NICOLAS ANELKA : Le meilleur buteur de Premier League en a encore sous la semelle. Très actif, il a d'abord manqué une énorme occasion (32e) avant de provoquer le penalty à l'origine de l'ouverture du score (38e). Remplacé à la 59e minute par SIDNEY GOVOU qui aurait pu inscrire le but du 2-0 s'il n'avait pas trouvé le poteau (87e).


KARIM BENZEMA : Touché par les sifflets de Saint-Etienne, Karim Benzema a tenu à répondre dans son antre de Gerland. Après une belle frappe sur un service de Malouda (12e), il a inscrit le seul but du match. Si son 6e but en sélection, un penalty transformé en première période (39e), ne marquera pas les esprits, il redonne le sourire aux Bleus. Remplacé à la 46e minute par ANDRE-PIERRE GIGNAC qui a une nouvelle fois eu impact immédiat. En puissance, il s'est offert plusieurs occasions détournées par le gardien turc (55e, 67e).