Malouda: "Je subis moins"

Voir le site Téléfoot

Malouda: 'Je subis moins'
Par DPPI|Ecrit pour TF1|2009-08-11T12:19:00.000Z, mis à jour 2009-08-11T12:19:00.000Z

Avant de jouer contre les Iles Féroé, Florent Malouda souffle que son comportement s'est récemment rapproché de celui d'un cadre des Bleus. "Maintenant, je préfère être actif et parler s'il y a quelque chose qui me dérange", explique-t-il. Le sélectionneur y trouve aussi son compte.

Florent Malouda, tout s'est aplani pour vous depuis votre retour en Bleu en juin ?


F.M. : Oui, c'est par rapport à mes performances en club. Le reste m'importe peu. Le coach m'a dit qu'il ne m'avait pas mis à l'écart, même si je l'ai vécu comme ça à un moment.


Raymond Domenech vous a-t-il dit ce qu'il attendait de vous ?


Malouda: 'Je subis moins'

F.M. : On n'a pas vraiment parlé de mon rôle. La dernière fois, ça s'est bien passé. De mon côté, je m'exprime plus et subis moins. Je suis moins renfermé sur moi-même, plus ouvert, et il m'a dit qu'il avait apprécié ça. Avant, j'avais tendance à me reposer sur les cadres, maintenant je préfère être actif et parler s'il y a quelque chose qui me dérange.


Le groupe a-t-il une mentalité différente?


F.M. : Là, c'est un stage éclair, mais lors du dernier stage, j'ai perçu quelques changements, surtout au niveau de la vie du groupe et des ambitions, il se passe quelque chose. Avec les moments difficiles qu'a vécus l'équipe de France, on sentait un manque de confiance de l'extérieur à son égard. Tous les joueurs ont intégré que la situation était difficile et qu'il fallait se serrer les coudes pour aller en Afrique du Sud.


La France est dans une situation difficile ?


F.M. : Oui, clairement. Chaque match conditionne le suivant, c'est le message qu'a passé le sélectionneur lors du dernier rassemblement. Il ne faut pas se projeter sur les matches contre la Serbie et la Roumanie si on ne gagne pas aux Féroé. On joue la première place, qui est encore accessible. Il ne faut pas laisser percevoir un sentiment de résignation: on veut gagner contre les Féroé et contre la Roumanie, dans l'ordre, puis on pensera à la Serbie.


Vous allez jouer contre les Féroé, dans un petit stade, avec des conditions climatiques différentes...


Malouda: 'Je subis moins'

F.M. : On peut pas se réfugier derrière ce genre d'excuses quand on est la France et qu'on veut se qualifier. Il faut être capable de jouer n'importe où et dans n'importe quelles conditions. On doit être performant quel que soit l'état de préparation. On est déjà entré dans la compétition, en France et en Angleterre. En club, je vois mal un joueur dire à son entraîneur qu'il n'est pas prêt. Il y a deux ans, on avait eu un déplacement difficile aux Féroé et on l'avait bien négocié.


Quel souvenir gardez-vous de ce périple?


F.M. : C'était un déplacement en avion un peu long. Mais malgré tout ça, même si on était arrivé peu avant le match, tout le monde était resté concentré sur l'objectif, personne ne s'était plaint.


Qu'a changé Carlo Ancelotti à Chelsea ?


Malouda: 'Je subis moins'

F.M. : C'est une méthode différente, au niveau de la préparation, de l'entraînement, de la tactique. On a changé de système en passant d'un 4-3-3 à un 4-4-2 en losange, il fallait prendre des repères. Hier (dimanche lors du Community Shield), au début, on a un peu tâtonné, Manchester United a exploité les défauts du système, et on est revenus. Ancelotti met l'accent sur les détails du quotidien qui font la différence dans la performance, il nous fait travailler nos points faibles.


Lesquels ?


F.M. : Au niveau de la maîtrise du match. L'an dernier, on a laissé filer beaucoup de points à domicile sur des matches qu'on avait l'impression d'avoir en mains. Ça n'arrive pas par hasard. C'est un travail tactique pour limiter ces petites erreurs qui font de grosses différences à la fin en championnat.


Dans ce système, vous vous éloignez du but...


F.M. : Je dois encore m'adapter. J'ai moins de liberté offensive parce qu'on me demande de travailler à la récupération du ballon, mais ça dépend de l'animation offensive et des permutations qui peuvent me permettre de me libérer.