Dans l'actualité récente

Manchester City : les Citizens sauvent les meubles devant Reading (1-0)

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-23T12:51:00.000Z, mis à jour 2012-12-23T13:07:51.000Z

Manchester City s'évite un contre-temps fâcheux en inscrivant le but victorieux dans le temps additionnel face à la lanterne rouge, Reading.

Grâce à Barry, dans les ultimes secondes de jeu, Manchester City maintient sa pression sur Man. United.


City évite le pire

Alors que Manchester United ne se déplace que ce dimanche à Swansea, Manchester City n'est pas passé loin de la correctionnelle sur sa pelouse face à une formation qui fait, depuis le début de saison, le bonheur de ses adversaires (Reading, 9 points, 1 victoire en 18 matches). Heureusement, dans le temps additionnel, Gareth Barry a repris victorieusement de la tête un centre de David Silva, libérant le public de l'Etihad Stadium.Il était moins une.


Un match au bout de l'ennui
Une fois n'est pas coutume, la tristesse s'était imposée sur les terrains de Premier League ce week-end. Une 18e journée peu prolifique en but et où le niveau des matches n'a jamais permis au public le plus enthousiaste des cinq grands championnats de s'enflammer. Quelques heures après le triste succès d'Arsenal à Wigan grâce à un penalty (1-0), Manchester City l'a donc emporté in extremis à domicile. Les visiteurs, qui viennent d'enchaîner six défaites de suite en Premier League, n'ont pu opposer que leur seul courage. Insuffisant. Ils ont craqué sur la dernière attaque des locaux qui s'évitent ainsi un troisième rendez-vous de suite sans victoire et, par le même coup, une mini-crise.


Mancini soulagé
« On a eu de la chance. Quand vous avez des opportunités et que ne vous ne marquez pas, le match devient compliqué, s'excusait presque Roberto Mancini, le coach de Manchester City. Et face à une équipe très défensive, ce n'est jamais simple. Dans ce genre de match, il faut marquer relativement tôt pour se faciliter la tâche. Ca n'a pas été le cas. Heureusement Barry était là pour marquer un but important. » Un but qui permet de laisser à distance raisonnable (9 points) un quatuor de chasseurs composé d'Arsenal, Everton, Tottenham et le surprenant West Bromwich Albion.


Grâce à ce succès laborieux, le champion sortant revient momentanément à trois longueurs de Manchester United. L'équipe de Roberto Mancini n'avait plus gagné à domicile en championnat depuis le 17 novembre.