Dans l'actualité récente

Manchester City dégoûte les Magpies de Newcastle

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-30T17:20:00.000Z, mis à jour 2013-03-30T17:23:21.000Z

Manchester City a étrillé Newcastle dans une rencontre à sens unique. Tévez, Silva, Kompany et Touré ont marqué tandis que Nasri a été élu homme du match. Le bulldozer de l'an dernier était de retour, ce samedi après-midi.

Newcastle n'a rien pu faire face à une équipe de Manchester City injouable.

La machine City retrouvée
Avec le septième succès d'affilée de Manchester United (1 à 0 face à Sunderland), Manchester City n'affrontait pas Newcastle dans les meilleures dispositions, même chez eux. Hélas pour les Magpies, le spectre de la machine à gagner, qui a permis aux Citizens de chiper le titre aux Red Devils la saison dernière, est revenu. Dès la première mi-temps, le duo Samir Nasri/David Silva a mis le feu dans le camp adverse. Les hommes de Roberto Mancini ont dominé, dominé et dominé, avant que Carlos Tévez (41ème) puis Silva (45ème), justement, ne commencent à jouer les bourreaux. Le but de l'Espagnol était consécutif à un une-deux avec le Français.

L'impuissance des Magpies
A 2-0 au retour des vestiaires, on croyait les coéquipiers de Yohan Cabaye définitivement assommés et incapables de réagir face à une équipe en mode bulldozer. Mais l'orgueil a parlé et les Magpies ont commencé à s'attaquer à la forteresse de Joe Hart. Ce ne fut finalement qu'une illusion, éteinte par un Vincent Kompany très opportuniste, déviant alors une frappe de Gareth Barry (56ème). Quelques instants plus tard, Yaya Touré trouva, lui aussi, le chemin des filets grâce à un boulet de canon que ne pouvait arrêter l'esseulé Elliot (69ème). 4 à 0, score final.

La moue de Mancini malgré la victoire
Grâce à ce beau succès, Manchester City revient à 15 points de son voisin, bien parti pour remporter son 20ème titre. S'ils peuvent (quasiment) faire une croix sur la Premier League, les Citizens ne comptent pas faciliter la tâche à leurs voisins et retarderont la fête le plus longtemps possible. En revanche, ces trois points pris ne feront pas oublier les quelques images étranges, entourant Roberto Mancini. A peine salué par Kompany lors du remplacement du défenseur, le technicien italien n'était pas en joie au coup de sifflet final. Son départ est-il déjà acté ?
Le choc entre Manchester City et Manchester United s'annonce un sommet.