Dans l'actualité récente

Manchester City : La guerre est déclarée entre Balotelli et son club

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Gwendoline NATALI|Ecrit pour TF1|2012-12-17T15:53:00.000Z, mis à jour 2012-12-18T08:42:45.000Z

Mario Balotelli a décidé de poursuivre son club en justice après avoir été sanctionné de 340 000 livres par Manchester City. De quoi sceller un peu plus encore le divorce entre les deux parties. Un départ dès le mercato hivernal se précise.

Mario Balotelli, déjà en conflit avec son entraineur Roberto Mancini, a eu la judicieuse idée de poursuivre son club Manchester City après avoir écopé d'une sanction injuste à ses yeux.

Il attaque son club en justice
Onze cartons jaunes et deux rouges : tel est le bilan de Mario Balotelli la saison passée. De quoi exaspérer les Citizens. Et pour cause, l'attaquant a manqué onze des cinquante-quatre matches de Manchester City l'année dernière, la faute à ces nombreuses suspensions. Pour y remédier, les dirigeants de City ont décidé d'infliger une amende de 340 000 livres. Une sanction pas vraiment digérée par le joueur italien qui a tout simplement eu l'idée de poursuivre son club en justice ! Le tribunal de Premier League étudiera donc ce mercredi l'affaire.

Deux buts en dix-sept matches
Pas sûr que Manchester City ait besoin d'une nouvelle polémique. Déjà éliminé de la Ligue des Champions, les Citizens pointent à la deuxième place du championnat à six longueurs de Manchester United. A l'image de son équipe, Mario Balotelli ne réalise pas un début de saison flamboyant. Loin d'être décisif, l'Italien a disputé dix-sept rencontres (treize en Premier League et quatre en Ligue des Champions) pour seulement deux buts inscrits. Arrivé en 2010, l'attaquant ne fait désormais plus l'unanimité chez les Skyblues.

Un départ cet hiver ?
Et ce nouvel épisode ne fait que confirmer les relations tendues entre Balotelli et son entraineur Roberto Mancini. Un départ de Manchester City lors du prochain mercato n'est pas à exclure. Reste à savoir quel club se dévouera pour accueillir le bad boy italien. Le sélectionneur de la Squadra Azzurra, Cesare Prandelli ironise d'ailleurs ce lundi à ce sujet. Interrogé sur le comportement de Balotelli, le Transalpin s'est estimé mieux loti que Mancini : « Nous, nous avons un avantage sur Roberto, nous n'avons Mario que trois à quatre jours, il n'a pas le temps de nous faire enrager ».

Après avoir retrouvé le chemin de la victoire ce week-end face à Newcastle Manchester City recevra samedi (16h) Reading dans le cadre de la 18e journée de Premier League.