Manchester écrase Arsenal

Voir le site Téléfoot

Christiano Ronaldo
Par EUROSPORT - BAPTISTE DESPREZ|Ecrit pour TF1|2009-05-06T09:39:00.000Z, mis à jour 2009-05-06T09:39:00.000Z

Au terme d'un match plié dans le premier quart d'heure, les mancuniens se sont qualifiés pour la finale à Rome, où ils défendront leur titre.

Christiano Ronaldo

Manchester United défendra son titre le 27 mai à Rome. Vainqueurs à l'aller (1-0), les Red Devils se sont qualifiés sans trembler pour une deuxième finale consécutive en surclassant Arsenal à l'Emirates Stadium (1-3). Un peu plus de dix minutes auront suffi pour assommer les troupes d'Arsène Wenger.


ARSENAL - MANCHESTER UNITED: 1-3
Buts: Van Persie (75e s.p) pour Arsenal. Park (8e), Ronaldo (11e et 61e) pour Manchester.



"On va à l'Emirates Stadium pour marquer" annonçait Sir Alex Ferguson avant la rencontre. Après onze minutes de jeu, et deux buts de Park (8e) et Ronaldo (11e), le patron des Red Devils pouvaient se frotter les mains. Ses prévisions étaient justes. L'issue de cette demi-finale entre Anglais n'a réservé finalement aucune surprise. Arsenal n'a jamais existé.

Que ce soit à Old Trafford ou à l'Emirates, les Gunners se sont fait dévorer par une formation mancunienne sûre de son talent. L'équipe d'Arsène Wenger était bien trop tendre et limitée pour venir inquiéter le champion d'Europe en titre. Direction Rome pour la bande à Ronaldo. Reste à savoir qui de Chelsea ou Barcelone viendra s'ériger sur sa route en finale.


Ultra dominateurs au match aller, Manchester pouvait regretter d'être tombé sur un Almunia de gala dans le théâtre des rêves. A Londres, l'Espagnol n'a pas su réitérer son exploit. Pis, il a été lâché par sa défense, beaucoup trop laxiste et attentiste à de nombreuses reprises pendant quatre-vingts dix minutes.

Que ce soit sur le but de Park, après une glissade du jeune Gibbs (11e) ou sur le contre amenant la réalisation de Ronaldo (61e), l'arrière-garde londonienne a vécu un enfer sur sa propre pelouse. La série de vingt-quatre matchs sans défaite en C1 des Canonniers prend fin ce soir face à un adversaire monstrueux d'efficacité et de facilité. Au-delà de la défense, c'est toute l'équipe d'Arsenal qui a sombré.


Fletcher ne verra pas Rome


Arsène Wenger
Seule ombre au tableau pour les Diables Rouges: l'expulsion de Darren Fletcher après une faute sur Fabregas dans la surface de réparation. Monsieur Rosetti, pointilleux sur le règlement, sortait le carton rouge et privait l'Ecossais de la finale à Rome (74e). Un manque de psychologique flagrant de la part de l'Italien. Van Persie en profitait pour réduire le score (1-3, 75e). La fin de rencontre ressemblait plus à un décrassage qu'à une demi-finale de Ligue des Champions. Ferguson ne prenait aucun risque en sortant Evra et Rooney, sous le coup d'une suspension pour la finale.


"Ce score devait être celui du match aller. On l'a fait au retour, tant mieux" concédait Evra à la fin de la rencontre. Lucide, l'ancien Monégasque, qui jouera sa troisième finale de C1 dans sa carrière, ne se privait pas pour épingler ses adversaires "Ce soir, c'était onze hommes contre onze enfants". Cinglant. Un commentaire pas si loin de la vérité, tant il y avait un gouffre entre les deux équipes. En tête du classement de la Premier League, qualifié pour la finale de la Ligue des Champions, Manchester s'octroie une fin de saison palpitante.


Seul Chelsea ou Barcelone peuvent encore contrarier ses envies de doublé.



LA DECLA : Patrice Evra (défenseur de Manchester United)
"Ça aurait dû être le score de l'aller, et puis c'est le score du match retour. On avait bien préparé le match, c'était difficile pour Arsenal, on a vraiment plus d'expérience qu'eux et ça s'est vu. On a eu un peu l'impression en première mi-temps que c'était 11 hommes contre 11 enfants.

(Vous les avez surclassés ?) C'est clair, des fois il faut le dire. Beaucoup de gens s'attendaient à ce qu'Arsenal réussisse l'exploit, mais à l'arrivée... (A propos du carton rouge de Darren Fletcher, qui manquera la finale). Il y a quelque chose de terrible... Moi, j'ai joué toute la deuxième mi-temps avec la peur au ventre de me prendre un carton et de manquer la finale, donc j'imagine la frustration de Fletch'".

Logo eurosport

Lien vers l'article d' Eurosport:

http://www.eurosport.fr/football/ligue-des-champions/2008-2009/manchester-sera-encore-la_sto1928705/story.shtml