Manchester United - Gary Neville : "Ronaldo s'est fait massacrer pendant trois ans!"

Voir le site Téléfoot

Cristiano Ronaldo - Manchester United
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2016-10-08T08:13:24.930Z, mis à jour 2016-10-08T08:13:28.048Z

Gary Neville, latéral historique de Manchester United, explique que ce sont les premières années douloureuses et tumultueuses dans le vestiaire des Red devils qui ont façonné le joueur et l'homme qu'est devenu Ronaldo.

Pour Gary Neville, Cristiano Ronaldo doit une grand part de sa carrière aux leçons retenues lors de son passage dans le nord de l'Angleterre au début de sa carrière.

Le document : Cristiano Ronaldo, toujours plus !

Ronaldo en mode mineur

A Madrid, il est considéré comme l'un plus grand joueur de l'histoire merengue et ses trois Ballons d'or le justifient. Un statut d'indéboulonnable qui le place au-dessus du peuple et le préserve par exemple des critiques de ses camarades du vestiaire. A son arrivée sur les bords de la Mersey, à 18 ans, doté d'un physique maigrelet, le jeune Ronaldo, pas encore CR7, a vécu bien d'autres tourments. Et c'est Gary Neville, son ancien coéquipier sous les couleurs de Manchester United, qui le raconte.

"Il ne servait pas d'exemple aux autres"

Sur les ondes de Talksport, celui qui arpentait le couloir droit durant les belles années de l'ère Ferguson raconte : "Il n'est pas arrivé dans cette équipe comme quelqu'un qui indiquait la marche à suivre et servait d'exemple aux autres. Ce n'était pas une de ces situations où un joueur débarque et où, par sa seule présence, tout le monde se met à son niveau."  Au contraire, le Portugais, et c'est naturel pour un nouveau venu dans une maison aussi prestigieuse que MU, a fait profil bas à son arrivée. Et c'est un euphémisme pour Neville : "Cristiano a été critiqué et maltraité sur ses habitudes pendant les deux-trois ans où il était là (NDLR : Ronaldo est passé à MU de 2003 à 2009) et il dit lui-même aujourd'hui que ce qui a fait de lui un homme."

Manchester a façonné Ronaldo

Des leçons que la star portugaise a pris le soin de ne pas oublier. "Quand il est parti il a acquis les standards qu'il applique encore aujourd'hui, à savoir arriver une heure avant l'entraînement et repartir une heure après. Mais à cette époque il y avait déjà vingt joueurs qui en faisait de même depuis quinze ans", poursuit l'ancien entraîneur du Valence FC qui a fait toute sa carrière de joueur chez les Red devils. "Si vous regardez ces performances dans les deux-trois premières années - son physique, son pouvoir de décision, sa maturité, son irritabilité - tout cela a été façonné durant les années qu'il a passé à Manchester. Tous ces traits ont évolué après trois ou quatre ans passés au club." De à à dire que Cristiano ne serait pas devenu CR7 sans son passage à MU, il y a un pas que l'aîné des frères Neville semble prêt à franchir.