Dans l'actualité récente

Manchester United bat Liverpool d'une courte tête

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-01-13T15:36:00.000Z, mis à jour 2013-01-13T15:40:39.000Z

Manchester United s'en est une nouvelle remis au génie de Van Persie pour battre une bonne équipe de Liverpool 2 buts à 1.

Toujours privé de Wayne Rooney, Manchester United a battu Liverpool (2-1). C'est le 8ème succès des Red Devils sur les Reds lors des neuf derniers matches.

Le réalisme de MU...
Après quinze minutes des plus timides, Van Persie s'est illustré en reprenant parfaitement un centre de Patrice Evra au point de penalty (18ème). Le même Van Persie aurait pu aggraver le score (27ème, 45ème) mais a pêché dans le dernier geste. Sinon, la première mi-temps a surtout été placée sous le signe de la maîtrise et du réalisme de Manchester United, entre solidité défensive et pressing offensif gagnant. Suarez, lui, n'a pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

...avant le coup de chaud
Après le but de Vidic à la 54ème minute (coup-franc de Van Persie sur la tête d'Evra, détournée par le défenseur serbe), on a cru que la balle avait choisi son camp et que Liverpool ne s'en relèverait pas. C'était sans compter sur les bonnes intentions des Reds, menés par les impulsions de Sturridge. Entrée au retour des vestiaires, la nouvelle recrue du club de Brendan Rodgers a réduit le score en profitant d'une frappe de Gerrard repoussée par De Gea (57ème). Ensuite, les hommes d'Alex Ferguson ont souffert et se sont fait peur. Mais la victoire, elle, avait bel et bien choisi son camp...

Sous les yeux de Mourinho
A quelques semaines du choc entre Manchester United et le Real Madrid en huitième de finale de la Ligue des Champions, José Mourinho est venu superviser lui-même le match anglais. Il ne pourra pas s'attendre à autre chose qu'un affrontement musclé et digne de ce nom. Le technicien portugais sait que les Red Devils sont prenables et qu'il devra surtout se méfier de ce diable de Van Persie, meilleur buteur de Premier League.

Au final, Manchester United est assuré d'avoir au minimum sept points d'avance sur Manchester City, son grand rival.