Manchester United - Chelsea : Rooney au centre des attentions

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Emmanuel GUERIN|Ecrit pour TF1|2013-08-26T10:06:00.000Z, mis à jour 2013-08-26T10:06:16.000Z

Affiche en Premier League. Le champion en titre reçoit Chelsea ce lundi soir en clôture de la deuxième journée. Les regards seront braqués sur un homme, Wayne Rooney, dont l'avenir à Manchester est toujours incertain.

Remplaçant lors de la première journée de championnat, l'international anglais a laissé la vedette à Robin van Persie, auteur d'un doublé. Il pourrait bien en être autrement cette fois comme l'a confirmé David Moyes. « Wayne est remis et a de bonnes chances de débuter », a déclaré le manager écossais. L'occasion de montrer à Rooney, sur le départ, qu'il compte encore sur lui.

Rooney vers Chelsea
Non content du sort que lui réserve David Moyes, Wayne Rooney fait le forcing pour quitter la formation mancunienne. Arsenal a bien tenté de recruter l'attaquant des Three Lions. Sans résultat. José Mourinho et les Blues sont également intéressés par le buteur des Red Devils. Ils n'ont pas eu plus de réussite mais ont les faveurs de l'intéressé. C'est toujours ça de pris. Mais pour l'heure, Manchester refuse de vendre Rooney, surtout à un concurrent.

Mourinho dans ses œuvres
Une attitude que ne comprend pas José Mourinho. « Pour moi, ce n'est pas un problème de vendre un joueur à un rival. C'est une mentalité démodée de penser ça. En Italie, cela arrive tout le temps. Nous allons refaire une offre. Qu'a-t-on à perdre ? Un e-mail. Parfois, vous poussez un joueur vers l'étranger alors qu'il serait plus judicieux de le garder dans le championnat afin qu'il reste meilleur ».

Nouvelle offre en prévision
Chelsea a déjà fait deux propositions afin de recruter Wayne Rooney. En vain. Mais le technicien portugais l'a confirmé, les Blues vont faire une nouvelle offre. Et pour mettre encore un peu plus d'huile sur le feu, Mourinho a justifié son intention de recruter Rooney. « Les supporters (de Manchester) sont contre moi ? Mais ce n'est pas moi qui ait dit qu'il (Rooney) était un second choix pour moi ». Ambiance.

José Mourinho a, comme il en a l'habitude, fait monter la pression avant ce choc de Premier League. Moyes et ses hommes tenteront de répondre sur le terrain.