Dans l'actualité récente

Manchester United-Chelsea : un nul qui n’arrange personne, surtout pas van Gaal

Voir le site Téléfoot

Van Gaal : 'Je suis jaloux
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-12-28T19:34:12.089Z, mis à jour 2015-12-29T11:28:09.241Z

Manchester United avait l’occasion de se relancer à Old Trafford face à une équipe de Chelsea qui sort tout juste d’une crise. Mais le triste 0-0 ne sauvera sans doute pas la tête de Louis van Gaal.

Un « choc » entre les deux bateaux ivres de Premier League. Des retrouvailles entre Guus Hiddink et Louis van Gaal, les deux meilleurs ennemis néerlandais. Ce Manchester United-Chelsea avait tout d’un peplum épique, le dernier de l’année 2015. Au final, on a eu droit à une vieille série Z, globalement mal réalisée, avec quelques fulgurances lors du premier acte et beaucoup de regrets.

Un poteau, une barre et des fautes

Après s’être passé de Wayne Rooney lors de la défaite à Stoke City, Louis Van Gaal a refait confiance à l’enfant terrible des Red Devils. L’Anglais a retrouvé un peu d’allant aux côtés d’un Martial toujours aussi prometteur. L’attaquant français s’est d’ailleurs illustré, malheureusement, avec un poteau (16ème), sachant que les siens avaient déjà trouvé la barre dès l’entame, sur une frappe de Mata (3ème). Dans la foulée, Terry butait sur De Gea (5ème) et le reste de la première période a vu des Blues laisser le jeu à leurs hôtes (du 70/30). On a également eu droit à des errements défensifs n’ayant abouti sur rien à cause d’approximations techniques, à un Schweinsteiger à côté de ses pompes et à un jeu haché car sans cesse stoppé par des fautes. Il faut dire que sans Costa et Fabregas, les Blues devaient s’en remettre à Hazard. Et le Belge a bénéficié d’un traitement musclé.

Un 0-0

Si Guus Hiddink et Louis van Gaal sont prophètes en leur pays (de nombreux titres dont la C1 avec des équipes néerlandaises), force est de reconnaître qu’ils n’ont pas fait de miracles dans cette rencontre. il faut dire que les différents acteurs sont apparus émoussés après la pause, que les Blues étaient privés d’un attaquant de pointe de métier (Rémy, Falcao et Costa absents) et que van Gaal a préféré ne pas perdre plutôt que de chercher à gagner (des remplacements poste pour poste, sans prise de risque). Il y a quand même eu les somptueux arrêts de De Gea, en double parade face à Pedro puis Azpilicueta (48ème), et de Courtois face à Herrera (56ème). Avant le coup de sifflet final, Matic (62ème) et Rooney (86ème) ont eu la balle de match, mais leur tentative a fui le cadre. 0-0 à l’arrivée.

Un nul qui n’arrange personne

Pour Manchester United, c’est un huitième match sans victoire. Pour Chelsea, un troisième sans défaite, mais un deuxième nul de rang. En somme, les naguère membres du Big Four n’ont pas encore retrouvé la flamme et l’avenir de van Gaal, qui pourra regretter la maladresse et la malchance de ses hommes, reste inscrit en pointillé. Les Blues d’Hiddink ne méritaient pas de gagner, mais on perçoit des individualités qui vont mieux.

Document : L’incroyable destin de Martial