Dans l'actualité récente

Manchester United écrase le derby des roses face à Leeds

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-21T15:55:00.000Z, mis à jour 2011-09-21T15:57:35.000Z

Mardi soir en Carling Cup, Manchester United se déplçait à Elland Road, pour y rendre visite à un de ses plus grands rivaux, Leeds United. L'occasion pour Michael Owen ou Ryan Giggs de briller.

Sir Alex Ferguson lui-même se dit impressionné par le début de saison de ses hommes, qui survolent la Premier League : 5 victoires en 5 matches (dont Arsenal, Tottenham et Chelsea tout de même), 21 buts marqués, et une différence de buts de +17.

Mais mardi soir, MU retrouvait un autre United, Leeds United. La rivalité entre les 2 clubs est parmi les plus féroces d'Angleterre, mettant aux prises 2 villes importantes du nord du pays. Le surnom du derby viendrait de la Guerre des Roses, ayant opposé les deux comtés (Lancashire et Yorkshire) au XVème siècle. Le Dirty Leeds de Don Revie terrorisait l'Angleterre au tournant des années 60 et 70, mais le club a connu une rétrogradation en 3ème division en 2004, après de graves soucis financiers.

Loin de son standing d'antan, Leeds ferraille aujourd'hui en Championship, équivalent de notre Ligue 2. Et n'a donc que peu d'arguments lorsqu'il s'agit de défier le vice-champion d'Europe. Mais parce qu'il prête une attention particulière à ses supporters et aux traditions, Ferguson ne traite pas un déplacement à Elland Road comme une formalité. Et s'il aligne une équipe mixte, Valencia, Carrick, Giggs, Park, Fabio ou Berbatov étaient titulaires. Mais c'est Michael Owen qui a brillé.

Alors qu'il n'avait pas disputé la moindre minute cette saison, l'ancien ballon d'or a rendu sa confiance à Ferguson, en inscrivant un joli doublé (15ème, 32ème). Avant que Ryan Giggs, d'un superbe enchainement, ne porte la marque à 3-0 juste avant la mi-temps. Les joueurs de Leeds n'avaient tout simplement pas les moyens de revenir, et Fergie a fait rentrer un de ses grands espoirs, le Français Paul Pogba. Rentré à la place de Giggs, il a disputé une mi-temps complète de belle facture.

Manchester United martyrise ses adversaires, et en particulier ses rivaux cette saison. Mais les 2 plus importants restent à jouer : ceux contre l'ennemi historique (Liverpool) et le « voisin bruyant », Manchester City...