Dans l'actualité récente

Manchester United : Ferguson fait le bilan après 25 ans

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-11-03T15:52:00.000Z, mis à jour 2011-11-03T16:01:45.000Z

Ce samedi 6 novembre, Sir Alex Ferguson fêtera ses 25 ans à la tête de Manchester United. Un record, et l'occasion de revenir sur sa carrière et le match qu'il regrette le plus ; c'est une surprise...

Sir Alex Ferguson détient déjà la plupart des records liés aux managers du football anglais : le plus de titres (37), de titres de champion (12), de victoires en 1ère division (576), et de longévité sur le banc (bientôt 25 ans, donc) ; le tout à la tête des Red Devils. Il s'est confié à la presse anglaise.

L'Ecossais se félicite évidemment de ce quart de siècle d'idylle avec United : « Ca a été une période fantastique pour moi. C'est quelque chose qu'on ne pense pas possible et je suis reconnaissant pour ça ». Avec un amour, toujours, les joueurs : « Quand je regarde en arrière je me dis que j'ai eu beaucoup de chance d'avoir eu de tels joueurs. La liste est incroyable, en revenant au tout début avec Bryan Robson, Norman Whiteside, Brian McClair, [Mark] Hugues, [Paul] Ince, [Roy] Keane, [Eric] Cantona ».

Mais Ferguson n'a pas toujours gagné avec MU. Et lorsqu'on lui demande quel match il changerait en 25 ans, il n'hésite pas : « Le match à West Ham, en 1995, quand on a fait match nul 1-1. L'arbitre assistant a manqué un penalty flagrant quand leur défenseur Tim Breacker a dégagé le ballon de la main. C'était incroyable. C'est le seul match que je changerais parce qu'on méritait vraiment de gagner ce jour-là. C'était l'agonie, le chaos dans cette surface de réparation. Ce n'était pas notre jour. Le destin choisit parfois son camp ». Ce match avait donné le titre à Blackburn...


Evidemment, l'on doit se demander ce qui motive Ferguson après toutes ces années : « C'est le club qui vous stimule - ou les attentes du club, plutôt. Mais je ne pourrais avoir rêvé d'être encore là aujourd'hui. Je pense qu'il faut avoir une énergie naturelle, ce que j'ai toujours eu. Ca remonte sans doute aux fondations de mon enfance. Je ne pense pas qu'il y ait quoi que ce soit d'étrange là-dedans. On peut retrouver ça chez beaucoup de gens ». L'orgueil, le moteur des grands...

Une question reste bien sûr sur toutes les lèvres : jusqu'à quand ? Fergie n'est pas pressé d'arrêter : « Je continuerai tant que je me sens en assez bonne santé pour le faire ». Alors, à 69 ans, est-il reparti pour 25 ans ?