Manchester United : MU forte tête

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-15T17:23:00.000Z, mis à jour 2012-12-15T17:39:00.000Z

Sans forcer son talent, Manchester United a pris le meilleur sur une faible équipe de Sunderland. La formation de sir Alex Ferguson repousse City à six longueurs.

Dans le sillage de Robin Van Persie et Wayne Rooney, tous deux buteurs, les Mancuniens n'ont fait qu'une bouchée de Sunderland.


MU le pied sur l'accélérateur

La nouvelle venue de Newcastle juste avant l'entame de la partie (victoire de City à Saint-James Park) avait mis les hommes de Ferguson en alerte. Pas sûr que les Mancuniens aient vraiment eu besoin de ce surplus de motivation pour prendre la mesure d'une formation de Sunderland qui ne commença à montrer le bout de son nez qu'une fois la partie pliée. A l'issue de cette dix-septième journée, Manchester United préserve les six longueurs d‘avance qu'il avait sur son rival de City avant l'entame de celle-ci. Et c'est bien là l'essentiel.


Van Persie, et de treize !

Une fois n'est pas coutume cette saison en championnat, c'est en première période que les Mancuniens allaient faire l'essentiel du boulot. Quarante-cinq minutes à sens unique face à des Black Cats inoffensifs, avec en chef d'orchestre un Carrick clairvoyant et à la finition un Van Persie toujours aussi facile. Son plat du pied sur l'ouverture du score en est une belle démonstration (1e, 1-0). Son treizième but en championnat. Trois minutes plus tard, dans un autre genre, Cleverley, concluait d'une belle frappe enroulée une combinaison amorcée avec Carrick (19e, 2-0).


Rooney participe à la fête

A la lecture du spectacle proposée sur la pelouse d'Old Trafford, cette avance de deux buts à la pause ne paraissait être qu'un minimum syndical. Pour que le spectacle soit complet, manquait peut-être que Wayne Rooney ne se joigne à la fête. Peu en verve ou maladroit, c'est selon, sur ses premières tentatives, l'avant-centre de MU se voyait récompenser de ses efforts sur une offrande de Van Persie (3-0, 59e). A fond de cinquième depuis l'entame, les Mancuniens pouvaient tranquillement décélérer ce dont profitaient les joueurs de Sunderland dont on se surprit à voir qu'ils pouvaient eux-aussi mettre à contribution De Gea, le portier des Diables rouges. Plutôt en réussite jusque-là, l'Espagnol ne pouvait rien sur la tête à bout portant de Campbell (72e, 3-1).


Meilleure attaque de la Premier League avec 43 buts, tous les voyants sont au vert pour le leader pour l'instant incontesté du championnat.