Manchester United prêt à bondir sur Harry Kane

Voir le site Téléfoot

Harry Kane - Tottenham
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2016-11-16T14:26:27.488Z, mis à jour 2016-11-16T14:41:40.612Z

Les négociations sur la prolongation de contrat de Harry Kane à Tottenham n’avancent pas, et cela éveille l’intérêt de Manchester United. Les Red Devils n’hésiteraient pas à dépenser une fortune pour s’offrir l’attaquant anglais.

Formé à Tottenham, Harry Kane a véritablement pris son envol avec les Spurs en 2014. L’attaquant reste sur deux saisons pleines à la pointe de l’attaque des Londoniens. Il a même succédé à Sergio Aguëro au palmarès de meilleur buteur de Premier League (25 réalisations en 2015-2016). Aucun joueur de Tottenham n’avait plus remporté ce titre depuis 1993 et un certain Teddy Sheringham.

Tottenham n’arrive pas à se mettre d’accord avec Kane

Bref, les dirigeants des Spurs savent à quel point Harry Kane est indispensable. Depuis plusieurs semaines, ils discutent avec l’intéressé pour prolonger son bail qui court jusqu’en 2020. Une revalorisation salariale est à l’étude. A l’heure actuelle, Kane émarge à 70 000 euros par semaine. Tottenham lui proposerait environ 115 000 euros par semaine. Une somme qui bloque pour l’heure les négociations. Harry Kane ne serait pas satisfait.

Le site britannique Squawka rapporte que cette impasse n’est pas passée inaperçue du côté de Manchester United. Chelsea et le Real Madrid sont également à l’affût, mais les Red Devils sont les plus pressants. Eux seraient prêts à accorder à Harry Kane 175 000 livres par semaine.

 Trop d’attaquants à Manchester United ?

Bien sûr, le salaire de Kane ne serait pas le seul obstacle. United devrait aussi convaincre Tottenham de lui céder son joyau dont la valeur est estimée à presque 60 millions d’euros. Rien d’insurmontable, tout de même, pour le 3e club le plus riche du monde en 2016 avec ses 519,5 millions d’euros de revenus d’après l’étude du cabinet Deloitte. Et si Kane coûtait réellement 60 millions d’euros, qu’est-ce que cette somme représenterait pour un club qui a déjà déboursé près de 560 millions d’euros sur le marché des transferts ces quatre dernières années

Une possible arrivée de Kane à MU, par contre, sèmerait un peu de doute au sein de l’attaque mancunienne. L’embouteillage menace : José Mourinho a déjà à sa disposition Zlatan Ibrahimovic, Wayne Rooney, (qui pourrait rallier la MSL en 2018), Anthony Martial et Marcus Rashford, en plus de Memphis Depay qui fait banquette, sans oublier Juan Mata, Ashley Young et Henrikh Mkhitaryan. Avec Harry Kane en plus, Manchester United devrait alors dégraisser son effectif pléthorique, sous peine de laisser sur le banc encore plus de talents bridés par leur manque de temps de jeu.