Dans l'actualité récente

Manchester United : les Red Devils calent contre Swansea

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par Francois TOUMINET|Ecrit pour TF1|2012-12-23T16:47:00.000Z, mis à jour 2012-12-24T09:21:04.000Z

Accroché sur le terrain de Swansea (1-1), Manchester United perd de sa superbe et voit son voisin City revenir à quatre longueurs au classement.

Peu inspiré, Manchester United a concédé son premier match nul de la saison à Swansea (1-1).


City revient à quatre points

Voilà qui va donner du piment au Boxing Day, lui qui n'en manque déjà pas. Tenu en échec par les Gallois de Swansea, Manchester United réalise la mauvaise opération du jour en tête de la Premier League. Si la réussite a souri aux Citizens hier, elle n'accompagnait pas les Red Devils ce dimanche au Liberty stadium. Avec un Manchester City désormais à quatre points (43 points contre 39) au classement, la période des fêtes (trois journées programmées d'ici au 2 janvier) s'annonce propice à une redistribution des cartes.


Manchester United dominateur mais maladroit

Les Gallois, pourtant réputés joueurs, ont usé d'autres qualités pour arracher un point au leader de la Premier League. Manchester United. Accrocheurs, ils ont pu compter sur Michu, comme toujours cette saison. L'Espagnol profita d'un ballon repoussé par De Gea pour égaliser (1-1, 29e) et s'emparer du même coup de la première place au classement des buteurs avec treize réalisations. Il répondait à l'ouverture su score de Patrice Evra sur corner (16e). La suite de la partie fut moins glorieuse pour les Gallois, dominés toute la seconde période et sauvés à deux reprises par la barre transversale (67e, 80e). Robin Van Persie, sur une reprise, et Carrick, de la tête, s'en veulent encore.


Rooney doit une revanche

Un homme symbolisait la défaillance collective du jour côté Manchester United. Wayne Rooney, jamais dangereux, et parfois même bousculé physiquement. Ses partenaires d'attaques, pas plus inspirés, n'ont jamais été en mesure d'offrir une sixième victoire consécutive à MU. Mais avec trois rencontres au programme des dix prochains jours, ils ont, devant eux, de quoi se faire pardonner leur maladresse.


Sir Alex Ferguson, le patron de MU, n'est pas homme à ruminer une contre-performance. La réception de Newcastle mercredi accapare déjà tout son esprit.