Manchester United : Quand Zlatan se compare à Benjamin Button…

Voir le site Téléfoot

RTX2ZPMQ
Par Julien Kobana|Ecrit pour TF1|2017-04-10T09:39:54.949Z, mis à jour 2017-04-10T12:42:57.950Z

Sous le maillot des Red Devils, le buteur suédois semble retrouver une nouvelle jeunesse. De nouveau buteur ce dimanche, l’ancien Parisien s'est distingué avec l'une de ses fameuses « punchlines » !

Il a 35 ans, mais le poids des années ne semble pas l’atteindre. Zlatan Ibrahimovic a inscrit déjà 17 buts en Premier League cette saison en 30 matches joués, ce qui le place à la 5ème place du classement des buteurs. Et sa nouvelle réalisation ce dimanche a inspiré Zlatan qui a sorti une nouvelle phrase mythique…


« Je me sens comme Benjamin Button, je suis né vieux et je mourrai jeune »

Interrogé par Sky Sport, le géant suédois a continué dans son style très particulier, comme lors de ces derniers jours. Suite au succès 3-0 de Manchester United sur la pelouse de Sunderland, où il a marqué et servi Rashford sur le dernier but, Zlatan était fier de sa prestation, et ne s’est pas fait prier pour le souligner aux journalistes : 

« Bien sûr que je viellis et que je ne peux pas bouger aussi bien et aussi vite qu’il y a 15 ans, mais plus vous vieillissez, plus vous gagnez en expérience et en intelligence. Vous ne gaspillez plus autant d’énergie sur des choses inutiles. Mon jeu s’améliore, je deviens encore meilleur. Je me sens comme Benjamin Button, je suis né vieux, je mourrai jeune. »



Il marque beaucoup plus depuis qu’il a 30 ans

Une donnée étonnante confirme la « nouvelle jeunesse » d’Ibrahimovic. Depuis le début de sa carrière, l’ancien attaquant de la Juventus, de l’inter ou du Milan a souvent trouvé le chemin des filets. Mais son réalisme semble se peaufiner avec l’âge. Avant qu’il atteigne ses 30 ans, le Suédois avait inscrit 232 buts. Depuis qu’il a 30 ans, Zlatan a marqué à 250 reprises ! A titre de comparaison, il a marqué 28 buts toutes compétitions confondues cette saison, soit autant que Wayne Rooney sur les 28 derniers mois !

Son passage à Paris a permis à l’avant-centre de gonfler ses statistiques (113 buts en Ligue 1 en 4 saisons). Si cette tendance se confirme, l’attaquant mancunien a encore de belles années devant lui, où il pourra trouver le chemin des filets… et sortir ses fameuses réparties dont il a le secret !