Le Mans : Legarda réagit après la rétrogradation en DH

Voir le site Téléfoot

Le Mans 2013
Par Laurent TITY|Ecrit pour TF1|2013-07-11T10:45:00.000Z, mis à jour 2013-07-11T13:09:51.000Z

Le Mans a été officiellement rétrogradé en Division d'Honneur (DH) le mardi 9 juillet 2013, suite à des difficultés financières. Le président du club Henri Legarda a donné une conférence de presse le lendemain pour livrer son sentiment.

Relégué en National après sa 18e place en Ligue 2 au terme de la saison 2012-2013, Le Mans a été exclu par la FFF de tous les championnats nationaux ce mardi 9 juillet. Une décision qui envoie le club sarthois en DH la saison prochaine, dans le meilleur des cas. Le président Henri Legarda parle d' « échec personnel ».

« Je voulais sauver ce club »
Lors de sa conférence de presse donnée mercredi, Henri Legarda est bien sûr apparu très atteint, « blessé » et vivant la chose « comme un échec personnel ». Le président en poste depuis 2003 explique : « Je voulais sauver le club, les emplois, le travail qui a été fait depuis la création de ce club, depuis 15 ans. Jusqu'au bout j'y ai cru, nuit et jour, week-end compris, je me suis battu. Je n'ai pas triché, je me suis investi totalement pour ce club. C'est dur. »

Le Mans criblé de dettes
Le problème, c'est que Le Mans n'est pas parvenu à générer les revenus nécessaires pour supporter sa volonté de croissance. L'ambition des Sarthois, symbolisée par l'inauguration du MMArena le 29 janvier 2011, était de pérenniser le club dans l'élite du football français. Mais les résultats sportifs décevants (la descente en L2 à la fin de l'exercice 2009-2010) ne permettent pas au Mans de remplir ses objectifs et les dettes s'accumulent. La DNCG décide d'abord de rétrograder le club en CFA en juin 2013, mais la FFF a finalement donné le coup de grâce en excluant Le Mans de toutes les compétitions nationales.

Que vont-ils devenir ?
Au regard de l'effectif du Mans en Ligue 2 cette saison, la question est aussi de connaître la suite pour certains joueurs de renom. Le gardien Jérémie Janot (35 ans) ou le milieu de terrain et capitaine Frédéric Thomas (32 ans) par exemple. Surtout le club perdant son statut professionnel, de nombreux employés risquent de pointer au chômage.

Le club du Mans dispose encore de quelques recours, dont une demande de conciliation devant le comité national olympique et sportif (CNOSF). Affaire à suivre...