Dans l'actualité récente

Marco Verratti : le FC Barcelone prêt à attendre jusqu’au 31 août

Voir le site Téléfoot

Verratti devant Bakayoko   PSG Monaco
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-07-09T10:27:08.502Z, mis à jour 2017-07-09T10:27:09.304Z

Le FC Barcelone ne compte pas lâcher Marco Verratti et veut toujours enrôler le jeune italien. Quitte à attendre le dernier moment pour le faire...

Le message d’excuse de Marco Verratti n’a aucunement altéré l’envie du FC Barcelone de recruter le milieu de terrain italien. Les supporters retiendront leur souffle jusque dans les ultimes secondes du mercato d'été.

« Nous attendrons jusqu’au 31 août »

Le FC Barcelone ne pliera pas. Les dirigeants avaient successivement vu la porte s’entrouvrir puis se refermer après les déclarations chocs de l’agent de Marco Verratti et les excuses bienvenues du joueur lui-même. Cependant, la sortie officielle de l’Italien n’a pas eu de conséquence sur la volonté des Blaugrana. Ils veulent toujours Verratti et Marca rapporte que Josep Maria Bartomeu a envoyé un message à l’intéressé : « Nous attendrons jusqu’au 31 août. » Sous-entendu : tu as le temps pour décider.

Verratti va-t-il partir ?

Il faut donc comprendre que le feuilleton est encore loin d’être terminé et que le FC Barcelone, par son insistance, pourrait faire céder le PSG. Beaucoup estiment que le club français a forcé Marco Verratti à poster le message venu éteindre l’incendie provoqué par son agent. Ce qui veut dire que l’Italien ne restera peut-être pas et que les semaines à venir s’annoncent des plus déterminantes pour son avenir.

Le mercato du PSG à suivre

Marco Verratti attendra sans doute de voir comment va s’organiser le mercato du PSG. Pour le moment, aucune star n’a été signée même si plusieurs grands noms circulent (Kylian Mbappé, Philippe Coutinho et Fabinho). Il pourrait donc prendre sa décision en fonction des arrivées à même de renforcer l’effectif et de le rendre compétitif pour la Ligue des Champions. Mais il faut garder à l’esprit que le les dirigeants Qatari sont assez fermes sur le dossier : ils ne veulent pas lâcher leur pépite italienne… Plus que jamais, le feuilleton n’est pas terminé.