Maroc : Un film sur Ben Barek, une légende de l'OM

Voir le site Téléfoot

Larbi Ben Barek 2
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-09-10T11:02:00.000Z, mis à jour 2011-09-10T11:02:00.000Z

Cet été est sorti au Maroc un film consacré à la vie et à la carrière de Larbi Ben Barek. Un Marocain qui a brillé pour l'OM, l'Atletico Madrid et l'Equipe de France, récoltant les louanges de Pelé.

Né en 1917 (même si cette date est discutée), Larbi Ben Barek a joué en d'autres temps, et vu sa carrière perturbée par la 2nde Guerre mondiale. De lui, on retient souvent le mot de Pelé : « Si je suis le Roi du Football, alors Ben Barek en est le Dieu ».

Ben Barek grandit à Casablanca, où il joue au football dans la rue, comme beaucoup d'enfants. Il fait ses débuts en 2nde division marocaine en 1934, avant d'être recruté par l'USM Casablanca, plus grand club du pays avant l'indépendance aujourd'hui disparu (qui a notamment accueilli Mario Zatelli, légende de l'OM, ou le mythique Just Fontaine), un an plus tard. La réputation de l'attaquant grandit, et il est régulièrement sélectionné en équipe du Maroc. Il est débauché par l'OM en 1938.
Larbi Ben Barek
©OMlegende.net

Ben Barek débarque en métropole pour une somme, importante à l'époque, de 44 000 francs. Les supporters Marseillais l'adoptent vite, séduits par son style flamboyant. 5 mois après son arrivée en métropole (le Maroc est alors encore une colonie), il est sélectionné en équipe de France pour un match en Italie. Mais la 2nde guerre mondiale stoppe son élan, et il doit retourner à Casablanca. En 1945, il revient en France, au Stade Français (à Paris). Comme d'autres ont fait le chemin OM-PSG...

Lorsque la Dream Team du Stade Français éclate, le marocain prend la direction de Madrid. Il y devient une authentique légende des colchoneros, et remporte 2 titres de champion d'Espagne, en 1950 et 1951. Il rentre ensuite à Marseille régaler les supporters de l'OM et finir sa carrière de footballeur professionnel, et honorer sa dernière sélection en Equipe de France, à 47 ans. Il est à ce jour le joueur à la « plus longue » carrière en bleu, ses 19 sélections étant étalées sur... 15 ans et 10 mois.

Si le joueur n'a peut être pas eu la carrière qu'il méritait, il reste une figure de l'histoire de ce sport, et un personnage important de l'Histoire du sport marocain. L'objet du film de Driss Mrini, Larbi, est bien de lui rendre hommage, 19 ans après sa mort.