Dans l'actualité récente

Marseille : Anigo et l'OM n'ont pas peur du PSG !

Voir le site Téléfoot

Default tf1 image
Par David CASSAN|Ecrit pour TF1|2011-07-29T15:52:00.000Z, mis à jour 2011-07-29T17:50:04.000Z

Les rencontres entre l'OM et le PSG risquent d'être chaudes la saison prochaine. A Marseille, on ne craint pas le challenger Parisien construit par Leonardo. C'est José Anigo qui le dit.

Dans tous les médias Français, les rubriques sport ne parlent que de ça : le recrutement étoilé du PSG et de ses nouveaux propriétaires Qataris. José Anigo, le volubile dirigeant Marseille, ne pouvait rester de marbre. Il a confié ses impressions aux auditeurs de RTL.

Pour le « Directeur sportif, conseiller du président, chargé du recrutement, de la politique de formation , de la sécurité et des relations avec les supporters » de l'OM, l'attention portée au PSG n'est pas une mauvaise nouvelle. Bien au contraire : « Cela va nous enlever un peu de pression. Battre le PSG c'est bien, mais battre l'OM aussi. On a toujours rempli les stades et on a toujours été l'équipe à battre ».

José Anigo insiste également sur la difficulté de construire une équipe, même à coup de millions : « Il y a du monde qui arrive mais ça ne va pas être évident. Il va falloir s'adapter à un nouveau système, à une équipe, à un groupe. Nous on l'a déjà fait, ce n'est pas simple. Cela reste problématique de dégager une équipe, un groupe ». L'OM serait donc encore en avance sur son rival : « De la jalousie ? Non, je vous promets, et je suis sans langue de bois ».

Dans le registre très marseillais de l'hyperbole, Anigo affirme ne pas craindre le PSG particulièrement : « Je suis content pour le football français mais cela ne change rien pour nous. Il Faudra les battre à l'aller et au retour. Faire des gros matchs contre eux. Ça donne une équipe supplémentaire avec un potentiel fort comme Lyon ». Il n'oublie pas, toutefois, de leur mettre une petite pression supplémentaire : « Vu les moyens engagés, s'ils n'ont pas de résultats, c'est clair que cela serait pour eux un véritable échec ».

En attendant, même si José Anigo « s'en fout » le recrutement du PSG, et la montagne d'argent offerte à Palerme pour Pastore, pourrait permettre au club phocéen de régler enfin le cas de Lucho Gonzalez, et de l'envoyer en Sicile...