Dans l'actualité récente

Marvin Martin : quel avenir pour la révélation du moment ?

Voir le site Téléfoot

Marvin Martin, Sochaux
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2011-06-13T14:00:00.000Z, mis à jour 2011-06-13T21:48:48.000Z

Marvin Martin est au centre de toutes les attentions à l'heure actuelle. Mais où jouera-t-il l'année prochaine ? Quelle place Laurent va-t-il lui accorder en équipe de France ?

Meilleur passeur du championnat de France et révélation de l'équipe de France, le sochalien Marvin Martin est le joueur dont tout le monde parle. Mais quel est son avenir ?



En inscrivant deux buts en amical face à l'Ukraine, Marvin Martin a frappé un grand coup. D'autant qu'il avait démarré la rencontre sur le banc. Ni une ni deux, le sélectionneur Laurent Blanc l'a donc propulsé titulaire face à la Pologne. Une fois encore, le sochalien a assuré et il a sans nul doute conforté une place dans le groupe pour les prochains rendez-vous. Il faudra néanmoins qu'il confirme avant de devenir un cadre à part entière.





En signant deux prestations convaincantes avec les Bleus, Marvin Martin a attiré les feux des projecteurs. Sans compter qu'il a terminé la saison 2010/2011 en tête des meilleurs passeurs du championnat. Fort logiquement, il devrait être l'une des stars du mercato dans le sens où les gros clubs risquent de s'intéresser à lui. Le tout est de savoir si Sochaux le lâchera, à combien le club le laissera partir et quelle destination il choisira.




Certains n'ont pas attendu très longtemps avant de comparer Marvin Martin aux très grands joueurs. Par exemple, le journal Le Parisien s'est dépêché de mettre son nom en face de celui de Zidane, au lendemain du match face à l'Ukraine. Bien entendu, il est encore très, très loin du niveau de l'ancien joueur du Real de Madrid. Et s'il veut l'atteindre, il doit signer des performances de haute volée à chaque match. C'est bien là tout le mal qu'on lui souhaite.



Marvin martin a actuellement toutes les cartes en mains pour devenir un excellent joueur français. Il ne lui reste plus qu'à être constant.