Mata va reverser 1 % de ses revenus à des oeuvres de charité et aimerait que les autres footballeurs en fassent de même

Voir le site Téléfoot

Juan Mata   Manchester United
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-08-05T12:11:10.702Z, mis à jour 2017-08-05T12:11:10.702Z

Juan Mata a des ambitions philanthropiques et lance un mouvement reposant sur la générosité des footballeurs. Le but ? Que chacun verse 1 % de ses revenus à un fonds caritatif.

Dans un élan philanthropique, Juan Mata a demandé aux footballeurs de reverser 1 % de leurs revenus à des oeuvres de charité. Un joli geste qui, par chance, sera suivi par beaucoup.

1 % de ses revenus

Comme beaucoup de footballeurs, Juan Mata gagne de l'argent, beaucoup d'argent. Et à l'heure où le transfert de Neymar au PSG fait jaser à cause de chiffres donnant le tournis, Juan Mata a affirmé dans les colonnes de The Players Tribune qu'il allait reverser 1 % de ses revenus à des œuvres de charité. Plus important encore, il espère lancer un mouvement qui sera suivi par d'autres joueurs.

"Quelque chose qui, j'espère, changera le monde"

"Je lance quelque chose qui, j'espère, changera le monde, même dans une petite proportion" lance Juan Mata. Il continue, "Je demande à mes pairs de me rejoindre pour former Common Goal Starting XI. Ensemble, nous pouvons créer un mouvement basé sur des valeurs communes et qui peut s'intégrer à toute l'industrie du football - pour toujours. Je mène cette initiative, mais je ne veux pas être seul." L'argent perçu sera donné à un fonds baptisé Common Goal, qui aide des associations caritatives du monde entier.

Neymar pourrait apporter 300 000 € par an

Par son message, Juan Mata espère sensibiliser ceux qu'il côtoie sur les terrains toute la saison. Pour eux, 1 % n'est qu'un grain de sable, pour les personnes en difficulté, c'est une manne financière énorme. Avec son salaire parisien, Neymar pourrait par exemple donner 300 000 € par an. Une sacrée somme. On notera, bien évidemment, que certaines stars n'ont pas attendu Mata pour se montrer généreuses. On pense à Cristiano Ronaldo mais, dans le cas présent, nous parlons d'un mouvement global et qui concernerait tout le monde.