Dans l'actualité récente

Match amical : Un OL convaincant l'emporte face à l'AC Milan

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-18T20:49:53.528Z, mis à jour 2015-07-18T21:00:24.487Z

Face à une équipe milanaise privée de ses recrues estivales, Lyon a décroché une victoire méritée à Gerland (2-1), notamment grâce à une qualité de jeu retrouvée.

Privé de ses joueurs cadres depuis la reprise, l'Olympique Lyonnais a logiquement connu deux défaites pour ses deux premiers matches de préparation (0-1 face au FC Sion et 0-2 contre le PSV Eindhoven). Mais face à l'AC Milan qu'il affrontait ce samedi soir à Gerland, le vice-champion de France en titre a retrouvé ses tauliers et des couleurs en s'imposant logiquement deux buts à un au terme d'un match plutôt plaisant

Un bijou signé Fekir

Fidèle à son style de jeu de la saison passée, l'OL s'est beaucoup appuyé sur son milieu de terrain, prenant ce samedi soir la forme d'un losange avec Maxime Gonalons, Corentin Tolisso, Jordan Ferri et Nabil Fekir. Et cela s'est vu. Malgré une entame de match brouillonne, les hommes d'Hubert Fournier ont fini par développer un jeu très fluide couplé  d'un bon pressing afin d'empêcher une équipe milanaise privée de ses recrues de sortir de leur moitié de terrain. Mais c'est finalement grâce à un coup franc frappé de manière remarquable par Fekir que les Gones ont viré en tête à la pause (25e, 1-0). 

Lacazette ouvre son compteur

Avec une très grande partie de ses cadres sur le rectangle vert, Lyon a donc fait bonne impression pendant 45 minutes et ce sentiment de supériorité s'est poursuivi en seconde période. Et malgré tous les changements inhérents à un match de préparation, les partenaires de Clément Grenier, entré à l'heure de jeu, ont continué à imposer leur rythme pour l'emporter grâce à l’irremplaçable Alexandre Lacazette, lui aussi rentré en cours de partie (80e, 2-1). Le meilleur buteur de la Ligue 1 la saison dernière a parfaitement su concrétiser sa seule vraie occasion du match pour répondre à l'égalisation d'Andrea Poli survenue quelques minutes plus tôt (74e, 1-1). 

Grâce à ce succès, l'OL récolte enfin les premiers fruits de sa préparation estivale et prouve qu'avec ses joueurs majeurs sur le terrain, il est capable de faire d'aussi belles choses que la saison passée. De bonne augure pour la suite, même s'il faudra confirmer cette prestation face à Arsenal le 25 juillet prochain.