Qui est le meilleur entre Ronaldo, Cristiano Ronaldo et Ronaldinho selon Zlatan Ibrahimovic ?

Voir le site Téléfoot

RTR10X5Y
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-12-30T15:41:56.997Z, mis à jour 2016-12-30T16:06:33.395Z

Zlatan Ibrahimovic a répondu à l'indispensable question : qui est le meilleur entre Ronaldo, Cristiano Ronaldo et Ronaldinho ? Indice, il a choisi un Brésilien.

S’il y a une chose qu’on ne peut pas reprocher à Zlatan Ibrahimovic, c’est bel et bien son honnêteté. Et dans une interview accordée à ESPN Brazil, l’attaquant de Manchester United a répondu à la question suivante : qui est le meilleur entre Ronaldo, Cristiano Ronaldo et Ronaldinho ? Sans langue de bois, donc. Ou presque...

Ronaldo, sans hésitation

Zlatan Ibrahimovic est visiblement un immense fan de Ronaldo, le seul, l’unique aux yeux de beaucoup. Y compris à ceux du Suédois à en juger par ses propos bourrés d’éloges, « Je pense que je prendrais Ronaldo. Pour moi, il est un exemple de ce qu’est le football. Tout ce qu’il fait vous rend bouche bée. Sa manière de dribbler, sa façon de courir, sa capacité à scorer… C’était un vrai phénomène. Et personne ne pourra refaire ce qu’il a fait. Parce que c’était naturel, ce n’était pas construit. Ronaldo était naturel, il était né pour ça et ne devait pas s’entraîner pour changer. Ce genre de joueur n’est pas fabriqué. C’est unique ».

Il a joué avec Ronaldinho

Zlatan Ibrahimovic a côtoyé Ronaldinho à Milan mais il ne l’a pas vu sous son meilleur jour. Pour autant, il garde de bons souvenirs du prime du Brésilien, « Ronaldinho était également un excellent joueur. Nous avons joué ensemble au Milan, mais je n’ai pas connu le meilleur moment de sa carrière. Mais j’ai adoré jouer avec lui. Je me souviens de lui en train de courir avec ses cheveux, il dribblait rapidement et faisait passer les autres pour des enfants quand il le voulait. »

Pas autant d’éloges pour l’autre Ronaldo

En revanche, Zlatan Ibrahimovic n’est pas aussi dithyrambique quand il parle de Cristiano Ronaldo, la star du Real Madrid. « En ce qui concerne le troisième (Cristiano), nous n’avons pas eu l’opportunité de jouer ensemble. Il est différent car il est le résultat d’une préparation. Ce n’est pas naturel… » En somme, le Suédois loue plus le talent inné que le fruit d'un travail, fut-il avec une implication et un acharnement tournant à l'obsession. Il y a également un autre paramètre à prendre en compte : CR7 le prive de titres et de records chaque saison.