Dans l'actualité récente

Quels sont les meilleurs défenseurs centraux du moment ?

Voir le site Téléfoot

Karim Benzema, Sergio Ramos, Marcelo - Real Madrid
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2017-07-15T16:10:53.083Z, mis à jour 2017-07-17T09:39:25.033Z

À l'heure actuelle, beaucoup de défenseurs centraux disposent d'immenses qualités. Mais quels sont les dix meilleurs ?

Le départ surprise de Bonucci vers le Milan AC rappelle toute l'importance du poste de défenseur central pour une équipe. Quels sont les dix meilleurs d'Europe du moment ? 

Les tauliers Ramos, Bonucci, Chiellini et Godin 

S'il lui arrive parfois de passer à côté de ses matches ou de céder à la colère malvenue, Sergio Ramos est un joueur hyper important, sinon essentiel, au sein de l'effectif du Real Madrid. Leader né, guerrier affirmé, le défenseur espagnol est capable d'emmener toute une équipe avec lui et, même, de marquer des buts très importants, comme ce fut le cas lors de la finale de la Ligue des Champions en 2014. D'abord latéral droit, Ramos s'est peu à peu repositionné dans l'axe par la force des choses. Et ce changement lui réussit plutôt bien au vu de son palmarès au Real Madrid ou avec l'Espagne... 

La Juventus Turin domine la Serie A depuis plusieurs saisons et ce n'est pas le fruit du hasard. Son arrière-garde se compose, notamment, de la paire Bonucci-Chiellini, garant d'une solidité à toute épreuve devant un autre rempart prénommé Gianluigi Buffon. L'AC Milan n'a d'ailleurs pas hésité à mettre 40 millions d'euros sur la table pour arracher Bonucci de la Vieille Dame... Une somme importante pour un défenseur. 

Dans les autres tauliers, on n'oubliera pas de mentionner Diego Godin, l'Urugayen de l'Atlético Madrid. Diego Simeone en a fait un pilier de son schéma tactique d'abord pensé pour bien défendre. Un vrai mur doté d'une grinta à nulle autre pareille. 

De la solidité avec Hummels et Pepe 

Demandez aux Bleus ce qu'ils pensent de Mats Hummels et ils se rappelleront sans doute le souvenir douloureux du quart de finale de la Coupe du Monde 2014, perdu 1 à 0 à cause d'un but de l'Allemand. Très grand (1m91), il revendique de sacrées références lui ayant permis de passer du Borussia Dortmund au Bayern Munich. Un roc. 

De son côté, Pepe a été ni plus ni moins que le meilleur défenseur de l'Euro 2016 et, pendant très longtemps, son association avec Ramos au Real Madrid a fait des étincelles. Le PSG aurait pu l'avoir. Dommage...

Et les Français ? 

On n'est pas titulaire dans l'un des meilleurs clubs du monde après avoir été acheté très jeune pour rien. Cette définition correspond à Raphaël Varane, toujours très propre dans ses interventions et disposant déjà d'une sacrée expérience du haut de ses 24 ans. Autrement dit, il a encore l'avenir devant lui mais déjà trois Ligues des Champions dans sa besace. Toujours chez les Français, Laurent Koscielny a toujours et tient toujours son rang chez les Gunners d'Arsène Wenger et chez les Bleus de Didier Deschamps. Dans le genre indispensable, il est très haut dans la liste. 

Ils ne sont pas Français mais on a l'occasion de les voir tous les week-end sur les pelouse de Ligue 1 : Marquinhos, dont le FC Barcelone rêve, et Kamil Glik, révélation polonaise de Monaco qui vient de prolonger jusqu'en 2021.