Mendy, Bakayoko, Martial, James... Monaco, champion des plus-values

Voir le site Téléfoot

L'équipe de l'AS Monaco
Par Nicolas BAMBA|Ecrit pour TF1|2017-07-25T09:52:23.480Z, mis à jour 2017-07-25T10:12:50.736Z

L'AS Monaco vient de perdre Benjamin Mendy, vendu pour 57,5 millions d'euros à Manchester City. Le club du Rocher doit souvent voir ses meilleurs joueurs s'envoler vers d'autres cieux, mais en contre-partie, il récupère des sommes astronomiques. L'ASM est devenue experte en matière de plus-values.

Après Bernardo Silva (Manchester City), Tiémoué Bakayoko (Chelsea) et Valère Germain (Marseille) notamment, Monaco a perdu un nouveau joueur très important. Benjamin Mendy a répondu aux sirènes de Manchester City et a donc rejoint Bernardo Silva. Les Citizens ont déboursé 57,5 millions d'euros pour le latéral gauche français, nouveau défenseur le plus cher de l'histoire.

Des plus-values phénoménales grâce à la Premier League


Sportivement, la perte est immense pour les champions de France. Mais économiquement, Monaco se frotte les mains. Ce mercato d'été 2017 est d'ailleurs très fructueux pour les dirigeants du club de la principauté monégasque. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : acheté il y a un an à Marseille pour 13 millions d'euros, Mendy a été revendu pour 57,5 millions d'euros, soit une plus-value de 44,5 millions d'euros.

Ce n'est pas tout. Bernardo Silva, acheté pour 15 millions d'euros en 2015, a été cédé à City pour 50 millions d'euros (sans les bonus), ce qui donne une plus-value de 45 millions d'euros. Tiémoué Bakayoko, lui, est arrivé en 2014 pour 8 millions d'euros, et sa vente à Chelsea pour 45 millions d'euros a permis à l'ASM d'enregistrer une plus-value de 37 millions d'euros.

Les stars et les joueurs formés s'exportent très bien


Tous les transferts réalisés depuis le début de ce marché estival permettent à Monaco d'afficher un total des ventes de 170 millions d'euros jusqu'à présent, et ce alors que certains de ses joueurs (Djibril Sidibé, Fabinho, Thomas Lemar,  Kylian Mbappé...) attisent toujours les convoitises. Au moins, l'ASM affiche une santé économique optimale. La stratégie des dirigeants, qui consiste à acquérir de jeunes joueurs pour les faire éclore et les revendre à prix d'or, porte ses fruits.

C'est en 2014 que cette tactique a commencé à marcher. Le premier joueur ayant permis une grosse plus valeur fut James Rodriguez. Le Colombien fut acheté à Porto en 2013 pour la somme record à l'époque de 45 millions d'euros (chiffre dépassé depuis par Falcao, et ensuite Edinson Cavani), et il fut vendu au Real Madrid pour près de 80 millions d'euros. En 2015, le gros coup fut Anthony Martial : l'attaquant fut acheté à Lyon en 2013 pour 5 millions d'euros, et il s'envola finalement pour Manchester United contre une indemnité de 60 millions d'euros (avec certains bonus).

Même avec les joueurs issus du centre de formation, le business marche bien : en 2015, Yannick Ferreira Carrasco et Layvin Kurzawa furent cédés respectivement à l'Atlético de Madrid et au PSG pour 17 millions d'euros et 25 millions d'euros. Monaco est une entreprise dotée d'une santé de cheval. Reste à ce que cette réussite n'occulte pas le plus important, c'est-à-dire la réussite sportive.

Plus d'actualité