Le mensonge de Ronaldinho aux joueurs du Barça

Voir le site Téléfoot

Ronaldinho
Par Florent Barraco|Ecrit pour TF1|2016-09-05T14:10:57.374Z, mis à jour 2016-09-05T14:10:57.374Z

Dans son autobiographie, Andrés Iniesta raconte comment Ronnie a berné tout le vestiaire, à quelques jours de Real-Barça, en faisant croire qu'il allait être transféré chez l'ennemie.

Nous sommes en 2005. Le FC Barcelone a commencé sa renaissance. Porté par Deco, Eto’o ou Ronaldinho, le club a remporté la Liga la saison passée (après six années de disette) et s’affirme comme le favori à sa propre succession. Le match le plus important de la saison se profile : le déplacement à Madrid. Et pour préparer ses coéquipiers au mieux, Ronaldinho va mettre en place une stratagème incroyable.


« Je pars au Real... »

La scène est racontée dans l’autobiographie d’Andrés Iniesta, reprise par Bleacher Report. « À quelques jours du Clasico contre le Real Madrid, « Dinho » (Ronaldinho, Ndlr) m’appelle chez moi pendant la nuit. Je lui réponds et il me dit : Andrés, je sais qu’il est trois heures du matin, mais je dois te confier quelque chose. En juin, je vais quitter le Barça. Mon frère a un accord avec le Real Madrid. C’est une offre incroyable, je ne peux pas refuser. Tu es jeune, tu peux comprendre… Mais s’il te plait, ne le dis à personne au club, ne me trahis pas. J’ai confiance en toi plus qu’à un autre. Andrés, bonne nuit. » La conversation s’interrompt et le jeune Iniesta, 21 ans à l’époque, retourne à ses songes.


Silence dans les vestiaires

Le lendemain, l’atmosphère est étrange à l’entraînement, personne ne parle. Puis vient le jour du Clasico. Les Blaugrana sont dans les vestiaires de Bernabéu. Le numéro dix prend la parole. « Aujourd’hui, nous avons un match très important, ils sont forts, mais ces derniers jours, j’ai découvert que nous étions comme une famille. J’ai appelé chacun d’entre vous durant la nuit et je vous ai dit que je partais en juin, mais personne n’a parlé. Après ça, j’ai réalisé que nous étions prêts à souffrir en silence plutôt que se trahir. Je resterai là pour longtemps », révèle Ronnie avant de conclure : « Maintenant, allons sur le terrain et donnons une leçon à ces joueurs du Real. »

Victoire éclatante

La supercherie et la causerie semblent fonctionner puisque porté par Ronaldinho, le Barça l’emporte 3 à 0 chez l’ennemi avec un doublé du cachotier Ronnie, s’envole en Liga et marque les esprits. Les Catalans remporteront le championnat assez facilement et décrocheront, à Paris, la deuxième Ligue des Champions de leur histoire !