Mercato : Voici à quoi pourrait ressembler l’Atlético Madrid la saison prochaine

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-19T11:49:19.668Z, mis à jour 2015-07-19T11:49:20.881Z

Troisièmes de Liga la saison passée, les hommes de Diego Simeone peuvent continuer à titiller le Barça et le Real cette année grâce à un mercato estival intelligent et une nouvelle philosophie de jeu.

Le 24 mars dernier, les supporters Colchoneros ont – enfin – pu respirer. Après plusieurs semaines de rumeurs envoyant leur idole ailleurs, Diego Simeone a annoncé sa prolongation de longue durée avec l'Atlético Madrid. De quoi lancer pleinement la reconstruction d'une équipe courageuse mais arrivée en bout de souffle après son titre de champion d'Espagne décroché en 2014. Petit tour d'horizon par la rédaction de Téléfoot.fr.

Dégraisser pour mieux reconstruire

"L'équipe a besoin d'une nouvelle stimulation. Je considère que ce n'est pas facile pour un entraîneur d'être autant de temps avec les mêmes joueurs (…) Je suis convaincu que nous avons besoin d'un changement. Un mouvement interne pour que l'équipe fasse un pas en avant". Le message a le mérite d'être clair. Avant de partir en vacances, Simeone a annoncé son souhait de dégraisser pour mieux reconstruire. Sa direction l'a entendu. João Miranda s'est ainsi envolé vers l'Inter Milan, Mario Mandžukić a rejoint la Juventus Turin, Toby Alderweireld a choisi de s'envoler vers Tottenham et Ardan Turan est parti en Catalogne pour faire "joujou" au Barça avec Lionel Messi & Co. Quant à Mario Suárez et Ángel Moyá, ils cherchent tous les deux un nouveau club avec lequel ils pourront s'exprimer sur le terrain. 

Un arsenal offensif impressionnant

Réputée pour être une équipe accrocheuse, taxée de formation défensive par ses détracteurs, l'Atlético a pourtant les joueurs pour pratiquer un beau football. Et son recrutement estival ne fait que renforcer ce sentiment. Depuis l'ouverture du mercato, les Colchoneros ont enregistré les arrivées de Luciani Vietto (Villarreal, 20 millions d'euros), Jackson Martinez (FC Porto, 35 millions d'euros) et Yannick Ferreira Carrasco (AS Monaco, 20 millions d'euros). De quoi apporter de la vitesse et de la profondeur à une attaque déjà composée d'Antoine Griezmann, Fernando Torres et Ángel Correa, sans oublier la légendaire grinta si chère à Simeone. 


Koke, la clé du système

Paré de cette armada offensive, l'Atlético de Madrid dispose de plusieurs animations offensives différentes, même si l'entraîneur argentin des Colchoneros aurait une préférence pour un repositionnement de Koke dans l'axe, derrière un attaquant de pointe. Ce dernier sera sans aucun doute Jackson Martinez, ce qui pousserait Griezmann sur un côté avec Carrasco ou Vietto, même si l'ancien joueur de Villarreal a un profil plus axial. Derrière, Gabi et Tiago devraient s'occuper de la relance, comme ils l'ont si bien fait ces dernières saison. En défense, la paire uruguayenne Godín-Giménez et le gardien Jan Oblak semblent intouchables, tout comme Juanfran sur le côté droit qui pourrait bien retrouver son ancien partenaire Filipe Luís, parti à Chelsea l'année dernière, toujours désiré par Simeone et qui ne serait pas contre un retour au bercail. 

Atletico Madrid (2015-2016)

Vous l'aurez compris, l'Atlético n'a pas fini de s'immiscer dans le duel Barça-Real. Tant mieux pour le spectacle !