Dans l'actualité récente

Mercato - Bartomeu : "Si Neymar veut quitter le Barça, qu'il paie la clause jusqu'au dernier centime et qu'il parte"

Voir le site Téléfoot

RTX3CJFN
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-07-29T09:32:22.673Z, mis à jour 2017-07-29T09:33:36.428Z

A quelques heures du Clasico, entre le Real Madrid et le FC Barcelone à Miami, Neymar est dans tous les esprits. Voici le point sur la situation du Brésilien, qui serait plus que jamais en partance vers le Paris Saint-Germain.

Dossier Neymar : Le Barça est prêt à négocier (Sport) 

On lit un peu tout sur le cas de Neymar. Si le quotidien El Mundo Deportivo évoquait le contraire vendredi, son homologue Sport est catégorique dans son édition du samedi 29 juillet : le Barça est serait bien disposé à négocier avec le Paris Saint-Germain en vue d'un transfert de l'international brésilien.  

Le quotidien catalan explique que c'est le directeur général du club français, Jean-Claude Blanc, qui aurait contacté les dirigeants catalans pour évoquer le cas du Brésilien et demandé un rendez-vous pour entamer des négociations directes. 

L'idée du club de la capitale serait d'opter pour un transfert sec. Sport annonce que le Barça ne bradera pas son joueur. Les 222 millions correspondants à sa clause de départ feront également figure de prix de base.


Bartomeu exige le paiement intégral de la clause de Neymar (ESPN) 

Dans un nouvel entretien donné à ESPN, Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, a adressé un message fort quant à la situation du Brésilien : il faudra payer l'intégralité de sa clause de départ pour le récupérer. Un message fort adressé au Paris Saint-Germain. 

"Nous voulons que Neymar reste, mais des clauses existent. S'il veut partir, qu'il paie la clause jusqu'au dernier centime, et qu'il parte", a indiqué le dirigeant catalan qui n'avait jamais laissé la porte aussi grande ouverte à un départ du N.11 de la formation blaugrana.

Avant de nouveau prévenir le PSG, quant aux risques concernant le Fair-play financier de l'UEFA. "L'UEFA contrôle le respect du fair-play financier, et si un club ne respecte pas les règles, il sera sanctionné", a-t-il conclu.


La une de Diario Sport