Mercato - Barré par Gabriel Jesus, Agüero entrouvre la porte de sortie à City et secoue l'Europe

Voir le site Téléfoot

RTX2ZOTT
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-02-07T15:41:17.588Z, mis à jour 2017-02-07T15:41:18.603Z

En difficulté à Manchester City, où il est devenu remplaçant, Sergio Agüero a remis son avenir dans les mains de ses dirigeants. Complexe, à cause de son passé récent, son cas sera à suivre lors des prochaines semaines.

Le cas Sergio Agüero commence à sérieusement secouer le quotidien de Manchester City. Remplaçant depuis trois rencontres, l’Argentin, qui a visiblement perdu sa place de titulaire  aux yeux de Pep Guardiola, a remis en cause son futur dans le Nord de l'Angleterre. Les débuts canons de Gabriel Jesus, débarqué cet hiver, et auteur de quatre buts en trois rencontres, ont en tous cas remis en cause le statut d’indéboulonnable du gendre de Diego Maradona chez les Sky Blues.

Mécontent de sa situation, l’Argentin avait fait rapidement planer le doute sur son futur après le succès en championnat du club anglais face à Swansea (2-1). "Il reste trois mois de compétition, je vais me battre pour l'équipe et travailler dur. Ensuite on verra ce que le club veut faire de moi (…) Le club décidera si j’ai toujours ma place ici ou non. (…) Mais je veux rester", avait-il déclaré dimanche. En octobre dernier, Pep Guardiola avait déclaré au sujet de son joueur : "S'il quitte City, cela ne sera pas de ma faute."

Cerezo : "Agüero a choisi de passer par la porte de derrière pour sortir"

La presse britannique a sauté sur l’occasion pour relancer les rumeurs autour du futur de l’international argentin. Mardi, c’est le Daily Mail qui a annoncé que le buteur était encore dans le viseur du Paris Saint-Germain, qui a toujours eu dans un coin de sa tête l’idée de le recruter. Depuis trois mois, Patrick Kluivert travaillerait au corps les dirigeants de Manchester City pour précipiter la venue de l'Argentin. Selon le Times, l'état-major citizen réclamerait pour son buteur pas moins de 93 millions d'euros. Il faudra suivre ce dossier de près, alors qu’Edinson Cavani, en fin de contrat en juin 2018, n’a toujours pas prolongé son contrat avec le club de la capitale.

Les rumeurs concernant Agüero sont en tous cas remontées jusqu’aux oreilles d’une personne qui le connaît tout particulièrement : Enrique Cerezo, le président de l’Atlético de Madrid où le joueur a évolué entre 2006 et 2011. Malgré son passage marquant à Madrid sportivement parlant, Agüero y avait complètement loupé sa sortie, en annonçant son transfert à Manchester City via un communiqué paru sur son site officiel. Un fait que le dirigeant madrilène, interrogé sur le joueur, n’a toujours pas avalé.

"S'il était parti normalement, comme tout le monde, il ne se serait rien passé, mais je ne sais pas ce qui est arrivé, son départ s'est mal passé alors qu'il aurait pu quitter le club comme un héros", a détaillé Cerezo lors d'un entretien donné à la Cadena COPE mardi. "C’est le seul joueur qui est mal parti de l’Atlético. Il aurait pu partir comme un héros mais il a choisi de passer par la porte de derrière pour sortir." Six années après son laconique communiqué de départ, Agüero confirme visiblement que toutes les histoires d’amour se terminent mal. A City, cela en prend de plus en plus le chemin.