Dans l'actualité récente

Mercato : Beijing Guoan propose 100 millions d’euros à Arda Turan

Voir le site Téléfoot

Arda Turan au Camp Nou du FC Barcelone
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-02-10T10:44:06.028Z, mis à jour 2016-02-10T10:49:34.478Z

Après avoir recruté Jackson Martinez, Alex Teixeira, Gervinho et bien d’autres cadors du football, la Chine vise désormais Arda Turan. Pour le recruter, le Beijing Guoan est prêt à une folie financière.

Alors qu’il est ouvert jusqu’au 26 février, le mercato chinois nous réserve encore quelques surprises. Sur la fenêtre hivernale, les clubs de l’Empire du Milieu ont plus dépensé que la Premier League, et ne compteraient pas s’arrêter en si bon chemin. Prêt à tout pour s’offrir de la visibilité et construire une équipe de stars, le Beijing Guoan proposerait un salaire de 100 millions d’euros sur cinq ans à Arda Turan.

Un salaire astronomique

La Gazzetta dello Sport et l’agence Sports-Sohu expliquent que le club de Pékin, le Beijing Guoan, aurait approché Arda Turan pour le recruter. L’équipe entraînée par Alberto Zaccheroni proposerait ainsi un salaire de 100 millions d’euros sur cinq ans au joueur du FC Barcelone, soit 20 millions annuels. Si l’offre est séduisante, il n’y a quasiment aucune chance que le transfert aboutisse. Et pour cause, l’ancien joueur de l’Atlético Madrid a rejoint la Catalogne cet été contre 35 millions d’euros, mais a dû attendre le mois de janvier pour étrenner son nouveau maillot. Alors qu’il commence peu à peu à faire ses marques dans l’équipe de Luis Enrique, le Turc ne compte pas quitter le navire de sitôt.



Son agent dément

Dans la foulée, l’agent d’Arda Turan, Ahmed Bullut, aurait démenti la rumeur selon Mundo Deportivo : « Ce n’est pas vrai, Arda n’a pas reçu cette offre. Arda ne pense pas à partir, même l’été prochain. »



D’autres joueurs dans le viseur

Si la Chine ne parvient pas à attirer Arda Turan, les clubs de l’Empire du Milieu pourraient se rabattre sur d’autres très bons joueurs. Une équipe proposerait une somme folle pour attirer Dimitri Payet, tandis qu’une autre lorgnerait sur Hatem Ben Arfa. Dani Alves est également dans le viseur d’un club chinois. La Chine pourrait bien devenir à terme une des puissances du football mondial.