Mercato : Belhanda, Gomis, Soldado, Nasri, Feghouli : voici le Top 10 des transferts de la Süper Lig turque

Voir le site Téléfoot

Capture
Par Alexandre COIQUIL|Ecrit pour TF1|2017-08-23T16:59:36.967Z, mis à jour 2017-08-23T20:41:30.453Z

Destination phare lors de ce mercato estival, le championnat turc s’est offert le moyen de ses ambitions. Voici un Top 10 des plus gros transferts.

La Süper Lig mise sur les trentenaires


La Süper Lig veut exister aux yeux de l'Europe du football. Très actif sur le marché des transferts, les clubs turcs se sont offerts une nouvelle jeunesse, profitant de leur attractivité économique. Leur modèle est établi depuis un moment : ils visent des joueurs presque trentenaires ou dans la case 25/30 ans afin de leur proposer un nouveau challenge. Le besoin de vendre chez certains clubs européens leur permet d’éviter des dépenses faramineuses et de limiter les pertes dans leurs balances. 

Cet été, le transfert le plus onéreux, celui de Younès Belhanda, n'a coûté que  8 millions d'euros à Galatasaray. De quoi remettre en cause, les généralités sur le pouvoir d'achat des trois clubs stambouliotes souvent montrés du doigt. L'argent est là, mais il est dépensé avec un plan derrière la tête. Historiquement, le transfert le plus de la première division turque reste celui de Mario Jardel au Galatasaray. Le Brésilien, âgé de 26 ans à l'époque, avait rejoint Istanbul pour 17 millions d'euros.


Lors de ce mercato estival, 305 joueurs sont arrivés dans la Süper Lig tandis que 249 sont partis voir ailleurs. Selon les chiffres du site spécialisé, Transfermarkt la balance totale des transferts est négative : environ -16, 640 000 millions d’euros. Mais la parte moyenne par club de "seulement" de -924 444 euros. Pour donner un exemple concret, la Premier League, qui offre également des contrats juteux, a un déficit total de -619 615 000 millions d’euros. Par clubs, la moyenne des pertes est de -30 980 750 millions d’euros. Un gouffre sépare les deux championnats, mais le modèle turc, dont le championnat commence à émerger au niveau des droits TV, limite clairement ses pertes.


Younès Belhanda - Galatasaray (8 millions d’euros)


Prêté un an par le Dynamo Kiev à l’OGC Nice, la saison dernière, le meneur de jeu n’a pas continué l’aventure avec le club azuréen. 


A l’affût après le départ de Wesley Sneijder, Galatasaray s’est jeté sur l’occasion pour s’offrir l’ancien joueur de Montpellier contre 8 millions d’euros.




Badou N’Diaye - Galatasaray (7,5 millions d’euros)


Peu connu en France, le milieu offensif sénégalais est devenu le deuxième transfert le plus onéreux du mercato estival. 

Fortement courtisé par Galatasaray et Fenerbahce, le joueur d’Osmanlispor s’est finalement engagé avec le GSK contre la somme de 7,5 millions d’euros.

Très productif lors de ses premières saisons en Turquie (17 buts), le joueur de 26 ans était arrivé en Europe en 2012 au sein du club norvégien de Bodö/Glimt.




Maicon  - Galatasaray (7,5 millions d’euros)


Après six saisons et demie passées au FC Porto, le défenseur central n’a pas continué l’aventure au Brésil plus d’une saison. Acheté pour la somme de 12 millions d’euros par le FC Sao Paulo, le stoppeur a finalement été vendu pour 7 millions au Galatasaray, décidément très actif cet été.



Giuliano - Fenerbahce – (7 millions d’euros)


Barré au Zenit Saint Petersbourg, où il avait été recruté à la demande de Mircea Lucescu pour remplacer Hulk au cœur du jeu la saison dernière, le milieu offensif a trouvé un nouveau point de chute au Fener qui a laissé partir nombre de ses éléments offensifs durant l’intersaison (Miroslav Stoch, Volkan Sen et Jeremain Lens).


Polyvalent, il devrait être en concurrence directe avec Alper Potuk pour animer le jeu du club turc. Fenerbahce a aligné 7 millions d’euros pour le joueur de 27 ans.




Fernando Reges – Galatasaray – (5,25 millions d’euros)


Pas dans les plans de Pep Guardiola à Manchester City, le milieu de terrain brésilien s’est lui aussi engagé à Galatasaray cet été. Le club stambouliote a déboursé 5,25 millions d’euros pour renforcer son entrejeu.




Juraj Kucka – Trabzonspor (5 millions d’euros)


Après une saison passée à l’AC Milan, le Slovaque a lui aussi tenté le pari de la Süper Lig turque en rejoignant le club de Trabzonspor. 


Acheté 5 millions d’euros, il a coûté plus cher que l’attaquant Burak Yilmaz, rapatrié de Chine contre 3,5 millions d’euros. Theo Bongonda est lui arrivé en prêt en provenance du Celta Vigo.




Roberto Soldado – Fenerbahce (5 millions d’euros)


Revenu en Liga il y a deux saisons à Villarreal, après un passage catastrophique à Tottenham (4 buts), Soldado a trouvé un point de chute intéressant économiquement et sportivement parlant au Fenerbahce, qui a laissé partir Moussa Sow et Emanuel Emenike cet été.


Acheté 5 millions d’euros, un an après sa grave blessure au genou, qui lui a fait perdre presque une saison, l’ancien attaquant de Valence a laissé une bonne contrepartie financière à Villarreal qui avait lâché 17 millions pour le rapatrier. En fin de contrat en 2018, souvent blessé, notamment lors de la pré-saison, son départ était devenu inévitable pour le club espagnol.


A 32 ans, il entame le début de sa seconde carrière. Au Fener, où il a signé jusqu’en 2019, il sera en concurrence avec Robin van Persie pour animer l’attaque.




Sofiane Feghouli – Galatasaray (4,25 millions d’euros)


Pas à l’aise en Premier League la saison dernière, l’international algérien est également venu renforcer les rangs de Galatasaray qui lui a offert un contre longue durée jusqu’en 2022. 


Il aidera le GSK à retrouver la Ligue des champions la saison prochaine. Cette saison, le club turc a déjà pris la porte lors du 2e tour préliminaire de la Ligue Europa.




Mariano – Galatasaray (4 millions d’euros)


Vendu 3,5 millions d’euros par Bordeaux à Séville il y a deux saisons, le Brésilien a dû trouver un nouveau point de chute après un mercato plein de mouvements du côté du club andalou. 

C’est Galatasaray qui a remporté les enchères avec un achat à 4 millions d’euros pour le joueur de 31 ans. Cette petite plus-value a permis à Séville de s’offrir Sébastien Corchia pour 5 millions d’euros en provenance de Lille.



Samir Nasri – Antalyaspor (3,4 millions d’euros)


Non-communiqué par Antalyaspor et Manchester City, le prix de l’international français est resté un mystère au moment de l’annonce de son transfert en Turquie.


Selon le Manchester Evening News, le club turc aurait déboursé la "modique somme" de 3,4 millions d’euros pour s’offrir les services du meneur de jeu des Citizens. Après les arrivées de Jérémy Ménez et Yohann Djourou , Antalyaspor a réalisé un magnifique coup.




Gomis, Negredo, Medel, Isla, Ménez, Valbuena : les autres arrivées marquantes


Burak Yilmaz -----> Trabzonspor (3,5 millions d’euros)
Bafétimbi Gomis -----> Galatasaray (2,50 millions d’euros)
Gary Medel -----> Besiktas (2,50 millions d’euros)
Alvaro Negredo -----> Besiktas (2,50 millions d’euros)
Kerim Frei ----->  Istanbul Başakşehir (1,50 millions d’euros)


Jérémy Ménez -----> Antalyaspor (1,50 millions d’euros)
Mathieu Valbuena -----> Fenerbahce (1,50 millions d’euros)
Eljero Elia -----> Istanbul Başakşehir (1,50 millions d’euros)
Rémy Riou -----> Aytemiz Alanyaspor (1 million d’euros)


Pepe -----> Besiktas (libre)
Yoann Gouffran -----> Göztepe (libre)
Theo Bongonda -----> Istanbul Başakşehir (libre)
Aurélien Chedjou -----> Istanbul Başakşehir (libre)



Le bilan du mercato par clubs :


Galatasaray Istanbul - Dépenses : 38,50 millions d’euros / Ventes : 17,36 millions d’euros

Istanbul Başakşehir - Dépenses : 13,50 millions d’euros / Ventes : 14,70 millions d’euros

Trabzonspor - Dépenses : 8,90 millions d’euros / Ventes : 0

Besiktas Istanbul - Dépenses : 7,90 millions d’euros / Ventes : 8,40 millions d’euros

Antalyaspor  - Dépenses : 6,76 millions d’euros / Ventes : 0

Fenerbahce Istanbul - Dépenses : 3,60 millions d’euros / Ventes : 16,36 millions d’euros 


Sources chiffres : Transfermarkt.de



RTS1C7I9