Mercato : retour en Italie pour Cavani ?

Voir le site Téléfoot

error
Par François Touminet|Ecrit pour TF1|2016-04-03T12:28:10.601Z, mis à jour 2016-04-03T12:30:18.176Z

Selon Tuttosport, Edinson Cavani et les dirigeants de la Juventus Turin auraient trouvé un accord pour un transfert du Parisien vers le champion d’Italie à la fin de la saison.

Avec la fin de saison qui approche, les rumeurs sur un départ d'Edinson Cavani reprennent de plus belle.

Un rendez-vous à Londres

Depuis qu’il a quitté Naples pour le PSG, Edinson Cavani est toujours très suivi par les clubs italiens. Intéressé depuis quelques années maintenant, la Juventus Turin aurait décidé de passer à l’action. Dans son édition du jour, Tuttosport annonce que les représentants du joueur ont rencontré les émissaires de la Juventus Turin, à Londres, à l’occasion du déplacement des Parisiens à Chelsea, en Ligue des champions.

Un transfert à 50 millions ?

Eternel mécontent de sa position sur le terrain, Edinson Cavani aurait été agacé par son statut de remplaçant lors de la double confrontation contre Chelsea. Il serait donc prêt à consentir un effort important pour quitter la France. Il se serait d'ailleurs mis d’accord avec le club transalpin pour un contrat de trois ans et un salaire net de 5,5 millions d’euros par saison. Actuellement, l’Uruguayen émarge à environ dix millions d'euros par saison au PSG. Selon le quotidien sportif italien, les dirigeants parisiens réclameraient cinquante millions d'euros d'indemnités de transfert.

Entretien présidentiel en vue

Ce dimanche, dans Téléfoot, Edinson Cavani a confirmé que son avenir au PSG la saison prochaine était toujours en suspens. "Je ne pense qu'à donner le maximum, pour les prochains mois de compétition, et pour terminer cette année ensemble, avec le groupe et mes coéquipiers, de manière fantastique, comme on l'a fait l'an dernier, a expliqué l’attaquant urugayen. "Après ? j'aurai surement la possibilité de parler avec le club, avec le président ." Affaire à suivre donc.


Teaser : Cavani : « Je vis la période la plus difficile de ma carrière »: