Mercato : Cavani, cible prioritaire de Manchester United ?

Voir le site Téléfoot

error
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-07-14T07:30:44.622Z, mis à jour 2015-07-14T07:42:20.267Z

Selon nos confrères du Guardian, Manchester United aurait fait de Cavani son choix n°1 en attaque et pourrait se servir de l'Uruguayen pour faire pression dans le dossier "Di Maria".

Décidément, Manchester United n'en finit plus d'animer ce mercato estival. Alors que les Red Devils se préparent aux éventuels départs de David De Gea (Real Madrid) et d'Angel Di Maria (Paris Saint-Germain) après avoir fait signer Bastian Schweinsteiger (Bayern Munich) et Morgan Schneiderlin (Southampton FC), le club aux 20 championnats d’Angleterre et trois Ligue des champions aurait défini sa nouvelle priorité sur le marché des transferts et cette dernière porterait le nom d'Edinson Cavani selon le quotidien britannique le Guardian. 

Cavani tenté par Manchester United ?

Cible de longue date du club mancunien, l'attaquant uruguayen du PSG aurait de nombreuses raisons d'aller poser ses valises de l'autre côté de la Manche. S'il n'a jamais officiellement manifesté ses envies d'ailleurs, le numéro 9 du club de la capitale a souvent laissé entendre son agacement concernant son positionnement sur le terrain et son exil à gauche, la place dans l'axe étant réservé à un certain Zlatan Ibrahimovic. Une situation que Cavani ne connaîtrait pas à Manchester United qui a fait le ménage sur le front de son attaque avec les départs de Radamel Falcao (Chelsea) et Robin van Persie (Fenerbahçe, même si ce n'est pas encore officiellement signé). 

Un moyen de pression dans le dossier "Di Maria"

Mais le PSG a-t-il intérêt à laisser filer un joueur qui, malgré des critiques parfois un peu trop nombreuses et injustifiées, a planté 31 buts toute compétition confondue la saison dernière ? Certainement pas. Comme le rapportent nos confrères du Guardian, les Red Devils comptent se servir de l'Uruguayen en tant que moyen de pression dans le dossier "Di Maria". Mais le président Nasser Al-Khelaïfi ne l'entend pas de cette oreille. Conscient qu'il est difficile aujourd'hui de trouver un attaquant de très haut niveau sur le marché des transferts, le patron du club de la capitale a plusieurs fois répété son envie de voir son numéro 9, sous contrat jusqu'en 2018, continuer à faire trembler les filets sous le maillot francilien. 

Un souhait que de nombreux supporters parisiens partagent très certainement...