Dans l'actualité récente

Mercato : la Chine est désormais une hyper puissance

Voir le site Téléfoot

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-01-31T15:40:01.631Z, mis à jour 2016-02-01T10:37:15.687Z

La Chine a énormément dépensé ces dernières semaines. Symbole de cette nouvelle puissance ? Les quelques 30 millions lâchés pour Ramires.

Dans un marché des transferts hivernal encore bien terne, la Chine s’est montrée la plus dépensière, largement devant la Premier League. On retient par exemple le transfert de Ramires, pour 33 millions d’euros environ. 


Un podium 100 % championnat chinois

Jiangsu Suning se paie Ramires pour 33 millions d’euros. Elkeson passe de Guangzhou Evergrande à Shanghai SPIG pour 20 millions d’euros. Gervinho qui file au Heibei China Fortune FC moyennant 18 millions d’euros. Les trois plus gros transferts du mercato hivernal, ce sont eux et le podium est donc 100 % aux couleurs de la D1 chinoise. A cela on peut ajouter la signature de Guarin, qui a quitté l’Inter Milan pour le Shanghai Shenhua moyennant 13 millions d’euros. Et encore, Jiangsu Suning aurait proposé 75 millions d’euros à Chelsea pour s’attacher les services d’Oscar.

Des salaires et des joueurs loin d’être pré-retraités

Avant, des marchés émergeants comme la Chine offraient un El Dorado à des joueurs en fin de carrière. Désormais, ils peuvent faire signer des joueurs qui ont encore quelques belles années devant eux, à l’image de Ramires et Gervinho. Pour les attirer, les clubs signent des gros chèques et, aussi mais surtout, ne sont pas avares sur le salaire. Ainsi, Ramires devrait toucher 11 millions par an en Chine. Autant dire que le pays asiatique aura des arguments pour faire monter les enchères dans les années à venir.

Derrière, la Premier League est larguée

Puissance financière inouïe en Europe et habituée à dépenser sans compter depuis quelques saisons grâce à des droits télé ayant explosé, la Premier League ne rivalise pas avec la Chine ces dernières semaines. Pour cause, le plus gros transfert du championnat - et de l’Europe entière d’ailleurs - n’est « que » de 16 millions d’euros (Shelvey qui a signé à Newcastle en provenance de Chelsea).